Protection juridique | Assurance Morelos | Meilleure garantie assurance protection juridique

Un accident de voiture et une vie en danger peuvent vous gâcher toute la journée. Cela vous fait manquer votre travail ou ne pas prendre rendez-vous. Vous devez faire face aux dommages causés à votre voiture, à la responsabilité civile, gérer l’autorité et bien sûr réparer les dommages.

Pour tout ce qui précède, nous vous donnons les cinq choses à ne pas faire après un accident.

1. Quittez la scène de choc

Disons que vous frappez une autre voiture, mais les dégâts sont moindres. Personne ne semble être blessé au premier regard. Donc, vous décidez d'y aller sans plus tarder.

Cependant, ce n'est pas le meilleur. Indépendamment, si l'accident n'a pas l'air incroyable, la chose la plus importante à faire est d'arrêter. Parlez à l'autre personne et voyez s'il va bien. Dans certains pays, fuir la crise – si quelqu'un est blessé ou décédé – et ne fournit pas d'aide, est un crime.

De plus, si quelqu'un est blessé, vous êtes "obligé" de l'aider. Bien qu'il soit nécessaire de l'emmener à l'hôpital.

Si vous êtes impliqué dans un accident, prenez soin de la personne concernée et aidez-la. Tu ne veux pas que quelqu'un fasse la même chose pour toi? et si vous êtes dans un autre pays – parce que ce n'est peut-être pas en vous, vous pouvez être arrêté.

2. Ne pas signaler l'accident

Dans des pays comme les États-Unis, lorsqu'il n'y a pas de dommages physiques apparents, le fait de signaler un accident au 911 sera toujours un avantage. Si des dommages se produisaient – il n’était pas clair à l’époque ou la question de l’appareil, vous pouvez demander l’assurance plus tard.

D'autre part, en ce qui concerne notre pays, signaler l'accident à notre assurance sera toujours meilleur; Avec cela, l'expert en assurance peut voir et déterminer les conditions de votre appareil et être enregistré comme étant victime d'un accident. Si vous vous sentez mal, peu importe la taille de votre enfant, il est nécessaire de le signaler de manière à ce qu’il vous dirige vers un médecin.

autos

3. perdu ton calme

Crasher notre voiture n’est pas une expérience agréable. Les sentiments sont généralement très élevés et vous pourriez être blessé. Malgré tout cela, il n’est jamais bon de perdre le tempérament, surtout contre l’autre pilote – même s’il est celui qui vous a battu.

La première chose à faire est de voir si vous vous sentez bien. Ne commencez pas à rechercher la culpabilité, ne le criez pas et ne l'insultez pas. Vous ne réparerez rien et personne n'en tirera profit. Prenez une profonde respiration et restez calme. Vous devez être calme pour résoudre la situation, appelez votre assurance ou, dans votre cas, la police.

D'autre part, vous ne devriez pas éviter de dire à l'autre conducteur que c'était de votre faute. Si vous le faites légalement, vous reconnaissez que vous êtes responsable et vous déclarez supporter d'éventuels frais, amendes ou réclamations. Calmez-vous, assurez-vous que tout le monde va bien, s'il vous plaît.

4. Ne laissez pas votre assurance ou votre police travailler

Vous payez la prime pour être assuré, laissez l'assurance prendre soin de vous. Dans notre pays, l’assurance est représentée par ses agents qu’elle envoie au moment de l’incident, Ils sont responsables de l'évaluation, de la coordination et de l'ajustement de tout ce dont le propriétaire de l'autre véhicule a besoin. Laissez-le faire son travail.

Dans d'autres pays, le travail peut être différent. Par exemple, aux États-Unis, la police se rend sur les lieux de l'accident et prépare un rapport sur la manière dont tout s'est passé, en vous interrogeant, vous et l'autre conducteur, entre autres choses. Avec ce rapport, vous échangez des informations d’assurance avec la partie concernée – y compris des informations personnelles, un numéro de licence, un nombre de plaques d’immatriculation – afin que chacune d’elles puisse effectuer la réparation de l’appareil ou une réclamation nécessaire auprès de la compagnie d’assurance correspondante.

Prendre des photos de l'accident peut aussi être une bonne idée pour se protéger de toute éventualité.

5. Défaut de suivre les conséquences

Après avoir traversé le terrible accident et les réclamations d'assurance sur votre appareil. Il est toujours important de prendre en compte les conséquences juridiques ou médicales.

Si vous avez été blessé lors de l'accident. Avez-vous des douleurs ou des problèmes de santé depuis l'incident? Tu dois voir un docteur. Vous pourriez même avoir besoin de consulter un avocat si vous êtes en train de faire face à des coûts de santé élevés et si vous êtes en mesure de demander de l'aide. En outre, si l'autre conducteur souhaite intenter une action en justice contre vous, vous aurez également besoin d'un représentant.

Assurez-vous d’avoir besoin de la réparation ou du remboursement de l’appareil à temps, la plupart des compagnies d’assurance imposent une limite de temps. Rappelez-vous également que vous pouvez choisir votre atelier pour réparer votre véhicule.

N'oubliez pas que vous devez être conscient de votre voiture lors de sa réparation, ainsi que de l'assurance pour tout accident ou retard. L’accident et ses conséquences ne cessent pas tant que l’unité ou un montant équivalent n’a pas été récupéré.

Contact solMONDIALES
Aldama 17 Local 6 Plaza Aragón
Jonacatepec, Morelos 62930
Tél. (735) 355-1701
morelos.seguros@gmail.com

facebook.com/ContactoGlobalSegurosyFianzas

contactoglobalsegurosyfianzas.webnode.mx

WhatsApp 735 190 2132

Source: http://especiales.autocosmos.com.mx/

Pourquoi sélectionner une garantie protection juridique?


Fonctionnement de la garantie sécurité juridique
La garantie sécurité juridique est valable à la fois dans le cadre d’une action en justice engagée par l’assuré et par-dessus le marché quand celle-là est engagée à son encontre.
L’article L. 127-1 du Code des assurances prévoit que cette aide peut être recueillie pour tout type de procédures : pénale, civile, administrative. Avant toute chose, il faut donc déclarer un sinistre auprès de son service d’assurance afin de pouvoir bénéficier de cette garantie. Est admiré comme sinistre, au sens du Code des assurances « le refus qui est opposé à une réclamation dont l’assuré est l’auteur ou le destinataire ». La défense peut alors se transcrire par l’assistance d’un service juridique qui aide l’assuré lors d’une négociation amiable pré contentieuse. Cette assurance permet aussi l’attribution de fonds à un avocat, le paiement de frais d’expertise et plus grandement les coûts de procédure.
La défense juridique couvrant un secteur de la santé d’intervention. L’objet de ce type de garantie est de couvrir les événements, conflits ou litiges se rapportant à un domaine précis et dénommé. Il y a beaucoup de domaines d’intervention : santé, accidents corporels, habitation, auto, consommation… Par exemple, pour une garantie concernant les litiges liés à l’achat, la location ou la livraison d’une habitation ou à la mauvaise exécution d’un service, c’est une sécurité juridique « consommation » qu’il satisfera de prendre.
La sécurité juridique générale
Il s’agit de la garantie la plus large proposée par l’assureur qui définit précisément son étendue, soit positivement en indiquant la liste des domaines couverts, soit négativement en renseignant le listing des exclusions. Dans ce dernier cas, tous les domaines sont par principe couverts à l’exception de ceux mentionnés dans les exclusions. Cette garantie couvre la grande majorité des litiges de la vie quotidienne. Elle peut également appréhender la garantie défense pénale et recours suite à un accident.

La meilleure protection juridique pour vous protéger en cas de préjudice.

4.4 (93%) 79 votes