Cinq priorités pour la prochaine commission financière – EURACTIV.fr | Garantie protection juridique

Nouvelle stratégie pour l'union des marchés des capitaux, la fintech, l'économie durable, la stabilité financière et le Brexit: ce sont les cinq priorités les plus importantes pour le futur commissaire aux finances.

Les services de la Commission sont l'achèvement des notes et des briefings pour le prochain collège de la Commission, qui devrait débuter en novembre. Le prochain commissaire aux services financiers aura un rôle majeur à jouer: il devra compléter l’union bancaire et l’association des marchés financiers et faire face au risque d’une nouvelle récession dans un système financier qui souffre encore de déséquilibres structurels tels que la fragmentation et une faible rentabilité.

Malgré les difficultés à venir pour la prochaine période de travail et les difficultés à progresser dans certains domaines, tels que le programme de garantie des dépôts bancaires, la direction générale chargée de la stabilité financière, des services financiers et de l'union des marchés des capitaux (DG FISMA) motivera le prochain commissaire. Elle a noté ses cinq principales priorités dans une note consultée par EurActiv.

Ce sera "faire référence à la croissance, à la compétitivité et à un optimisme accru, et tirer parti de certaines difficultés d'opportunité", recommande les responsables européens. Le secteur financier aime généralement adopter des politiques volontaires et des codes de conduite pour tenir le législateur sous contrôle. La Commission reconnaît le rôle de l'autorégulation, mais insiste sur "la nécessité de renforcer l'application et la surveillance" de la loi.

Voici les cinq priorités proposées par la DG FISMA pour son prochain chef politique:

Une association ambitieuse du marché des capitaux Les mesures en cours sous la forme d'union économique et monétaire comprennent le système européen de garantie des dépôts (EDIS) et les efforts en cours pour créer un actif de la zone euro. Cependant, c’est l’Union des marchés des capitaux (UMC) qui prime. Ainsi "la nouvelle stratégie [pour l’UMC] devrait combiner une série ciblée de mesures ambitieuses pour avoir un impact à long terme. "

En ce qui concerne les initiatives législatives "plus politiquement sensibles", telles que l'harmonisation des procédures d'insolvabilité nationales, les eurocrates préconisent la diffusion de recommandations plutôt que de projets de règles, qui peuvent être rejetés par les États.

Dans sa longue liste de mesures, la Commission inclut des incitations fiscales et de supervision pour les investisseurs institutionnels soutenant les petites et moyennes entreprises, évaluant une autorité unique et définissant des règles de notation pour les grandes entreprises (dont la capitalisation dépasse le milliard de dollars). euros).

En outre, le dirigeant européen souhaite prendre l’impulsion du Conseil sur la mise en place d’un programme ou d’une agence de protection des investisseurs qui coordonnera la supervision nationale des règles de protection des investisseurs privés.

Tech Tech Tech Le leader européen a préparé plusieurs mesures sur les services financiers liés aux nouvelles technologies. Cela inclut un éventuel cadre juridique pour les paniers cryptographiques afin de clarifier son statut juridique, ses conditions d'établissement ou les mesures de protection des investisseurs. Dans un premier temps, la Commission lancera une consultation et préparera un projet d'analyse d'impact.

Lille se conçoit comme un hub pour la fintech européenne

À Lille, EuraTechnologies lance un incubateur dédié aux start-up dans les domaines de la finance, des assurances, du droit et de la cybersécurité. Neuf usines en démarrage viennent d'arriver sur le nouvel appareil. Un article de notre partenaire tribun.

Le PDG envisagera également de nouvelles règles pour assurer l’ouverture des finances, non seulement pour les opérations bancaires et de paiement, mais également pour les comptes d’épargne et de placement et les produits d’assurance.

La DG FISMA souhaite également une législation sur la sécurité des réseaux dans le secteur financier européen. Cette initiative visait à créer des conditions favorables et à renforcer les conditions existantes. Là aussi, la Commission lancera une consultation et rédigera une analyse d'impact tenant compte du G7 et des nouvelles normes internationales.

Stabilité financière: Cela inclut les secteurs bancaire et non bancaire. La quantité de travail préparatoire à effectuer est importante, mais de nouvelles propositions sont déjà sur le radar. Cela inclut les programmes de garantie et de réanimation et les décisions pour le secteur des assurances.

Transition vers une économie plus durable: Malgré l'importance de "l'économie verte" dans la lutte contre le changement climatique, la liste des priorités dans ce domaine reste très limitée. Elle lancera avant tout le réseau international de la finance durable de la Commission, renforcera la coopération internationale et encouragera une approche cohérente du financement privé pour les projets "verts".

Brexit: La sortie du Royaume-Uni de l'UE crée de nouveaux défis pour le secteur financier européen. Les responsables recommandent donc de rechercher un équilibre entre services financiers européens et non européens. Cela inclura le suivi de la reconnaissance des gestionnaires financiers non européens (décisions relatives à l'égalité des genres).

Le dirigeant européen évaluera également l'autonomie de l'infrastructure financière européenne et des principaux acteurs financiers dans leur domaine.

Pourquoi choisir une garantie protection juridique?


Assurance de protection juridique : trois formes de garanties
L’assurance de protection juridique assume des frais de procédures ou procure des services, en cas de différend ou de litige opposant l’assuré à un tiers en vue, notamment : de défendre ou représenter l’assuré, avant ou lors d’ une procédure ; de défendre l’assuré contre une réclamation dont il est l’objet ; d’obtenir rénovation à l’amiable, ou devant les tribunaux si besoin, du problématique rencontré.
La plupart des garanties de sécurité juridique garantissent la totalité des membres de la famille ( conjoint, enfants et, parfois, toute personne vivant habituellement dans la famille ).

Points à examiner
La protection juridique ne vous remboursera pas les sinistres que vous avez subis. dans ce cas, vous devez techniquement pouvoir compter sur vos autres assurances : assurance auto, assurance incendie, assurance de famille… Si vous êtes tenu responsable, vous ne devrez pas non plus payer votre contravention. S’il s’avère que vous étiez déjà au commun d’informations cruciales pouvant entrainer l’action de votre assurance ( dans une phase ultérieure ) au moment de souscrire la gendarmerie, votre assureur n’interviendra pas. Il n’y a habituellement pas de franchise, mais il n’est cependant pas rare de se voir imposer un montant minimum avant que la protection juridique ne puisse effectivement intervenir ( seuil d’intervention ).
Soyez au courant des restrictions anciennes. Ainsi, les frais d’avocat sont en général peu élevés. Si vous ne le savez pas, vous pouvez subitement avoir de monstrueuses surprises. Les différends en matière de divorce et de construction ont leurs propres modalités. En tant que preneur d’assurance, vous avez des obligations en fonction de votre service d’assurance sécurité juridique : communiquer la majorité des informations qui peuvent influencer l’estimation du risquenl’informer dès qu’un team building pouvant donner lieu à son intervention se produit l’informer directement de la véracité de occasions pouvant augmenter le risque de conflit

La meilleure protection juridique pour vous protéger en cas de litige.

4.9 (87%) 45 votes