Exigences de protection juridique – Encyclopédie juridique | Garantie protection juridique

intérêt légitime d’une personne jouissant d’un droit réduit de faire appel à un tribunal pour obtenir une protection juridique. C'est une obligation légale pour tous les types d'actions en justice, en particulier en ce qui concerne les actions déclaratoires; Par exemple, si un itinéraire plus simple mène à la même destination ou si un tribunal est délibérément allégué.

Puisque personne ne peut utiliser la loi de l’État comme inutile ou injuste, une réprimande nécessite un «R.» à l’avance. C'est l'une des exigences du processus. S'il est manquant, la revendication ou la demande est rejetée comme non autorisée.

est l’intérêt légitime d’une personne de protection juridique dans les procédures à cette fin. R. est un besoin de processus général, qui est généralement indiqué dans les projets de puissance et les exigences de conception. En revanche, selon l’article 256 du ZPO, une mesure déclaratoire ne peut être prise que si le demandeur a un intérêt légitime à ce qu’une décision immédiate soit rendue par une décision de justice. Lit.: Thannhäuser, G., Jurisprudence récente sur le besoin de protection juridique, Diss. Jur. Ratisbonne 1998; Stone, V., en train de trouver la condition, 2000

L'intérêt légitime du demandeur que le tribunal statue sur le droit est revendiqué, maintenant et de la sorte, par ce type de processus, et n'est pas utilisé par le demandeur pour un motif inutile ou injuste. C'est l'une des exigences factuelles nécessaires du processus. En cas d'absence, le recours doit être rejeté comme une évaluation légale (irrecevable).
D'autre part, si l'existence d'une réclamation est ou non certaine, la demande doit être rejetée comme non fondée ou par jugement au cas où le défaut de substance de la demande est déjà assuré. Cette exception au principe selon lequel une décision de prestation ne peut être prise que si toutes les conditions de la plainte ont été préalablement confirmées est justifiée sur le plan de la procédure. Il serait difficile de concilier la fonction de la nécessité de la protection juridictionnelle en tant que condition préalable au jugement, même si l'action est déjà non fondée, etc. des recherches fastidieuses sur les intérêts de la protection juridique.
En particulier, l’intérêt d’avoir l’affaire a une signification différente dans chacune des trois actions.
En ce qui concerne les exigences de performance, l’intérêt de faire en sorte que l’affaire obtienne généralement une réponse régulière du fait que le demandeur dépend de l’application de son aide juridictionnelle sous la forme d’une clause de bénéfice. L'intérêt d'obtenir le cas ne doit donc pas être évalué et déterminé séparément. Au contraire, il suffit de vérifier s'il manque une fois.
Cela peut être le cas avec la possession d’un titre (le demandeur est déjà en possession d’une conduite obligatoire contre le défendeur, par exemple, d’une transaction judiciaire, § 794 al. 1 nº 1 ZPO, ou d’un instrument forcé, § 794 al. 1 Ne 5 ZPO, appliquer) ou existe un moyen plus simple et tout aussi sûr d’exécuter la réclamation (particulièrement reconnu à cet égard – en ce qui concerne une nouvelle réclamation – la possibilité de réécrire le titre conformément au § 727 ZPO et – en ce qui concerne la réclamation) les coûts – les coûts sont stipulés aux §§ 103 et suivants. ZPO).
Toutefois, dans le cas d’une mesure déclarative, la nécessité d’une protection juridique doit toujours faire l’objet d’une étape distincte, c’est-à-dire h. Il est nécessaire de demander et d’enquêter même si le demandeur a un intérêt à ce que le demandeur puisse prétendre à une réclamation. Cela découle du § 256 non
ZPO, selon lequel le demandeur doit avoir un intérêt juridique à faire en sorte que la relation juridique
L'authenticité ou la fausseté d'un document est rapidement déterminée par une décision de justice.
En termes d'exigences de conception, il est généralement nécessaire de répondre régulièrement au besoin de protection juridique, car le demandeur ne peut pas obtenir le succès souhaité – dans ce cas, la formation du rapport juridique – dans le cas contraire. Comme pour l'exigence de performance, l'intérêt d'obtenir le cas ne doit donc pas être évalué et déterminé séparément.

(Intérêt à obtenir l’affaire) est l’intérêt légitime d’une personne jouissant d’un droit réduit de faire appel à un tribunal pour obtenir une protection juridique. R est une condition préalable à une demande de protection juridique (par exemple, un litige), en particulier l'obligation de subir un procès et le droit à un droit de séjour. Il manque si, sans demande de protection juridique, l'objectif recherché est plus facile, moins cher ou déjà atteint, ainsi que si un tribunal sera utilisé intentionnellement (inutile) ou pour des motifs injustes.

Concepts précédents: exigences de protection juridique | Terme technique suivant: garantie de protection juridique

Statut de la page: mis à jour. Libéré après confirmation.

Comment contracter une garantie protection juridique?


Fonctionnement de la garantie sécurité juridique
La garantie sécurité juridique est valable à la fois dans le cadre d’une action en justice engagée par l’assuré mais également dès que celle-ci est engagée à son encontre.
L’article L. 127-1 du Code des assurances prévoit que cette aide peut être produite pour tout type de procédures : pénale, civile, administrative. Avant toute chose, il faut donc déclarer un sinistre auprès de son assureur afin de pouvoir bénéficier de cette garantie. Est analysé comme sinistre, au sens du Code des assurances « le refus qui est opposé à une réclamation dont l’assuré est l’auteur ou le destinataire ». La défense peut alors se transcrire par l’assistance d’un service juridique qui aide l’assuré lors d’une négociation amiable pré contentieuse. Cette assurance permet aussi l’attribution de fonds à un avocat, le paiement de dépenses d’expertise et plus largement les frais de procédure.

Auprès de qui demander des devis de mutuelle protection juridique ? Plusieurs genres d’acteurs se partagent le marché de l’assurance protection juridique. Il s’agit notamment : des assureurs, des banques, des assurances. dans certains cas, vous devrez, pour acquérir un devis 100% personnalisé, vous déplacer en agence après avoir pris rendez-vous. Dans d’autres, vous pourrez solliciter un consultant par téléphone intelligent ou demander à être rappelé, notamment auprès de la Caisse d’Épargne. Plus pas souvent, les prix des options de sécurité juridique proposées seront affichés directement par les courtiers sur leur site. C’est par exemple le cas pour la GMF, qui mentionne le tarif de sa option de base ( à partir de 6, 64 € chaque mois ) sur la page dédiée au produit. Il sera aussi parfois possible de réaliser votre simulation de tarif vous-même en remplissant un questionnaire en ligne, mais il vous faudra répéter l’opération à chaque fois que vous serez désireux de un nouveau devis.

La meilleure protection juridique pour vous épauler en cas de litige.

4.9 (94%) 49 votes