OMC et AM, unis pour garantir la protection juridique des médecins contre l'agression | Garantie protection juridique

OMC et AM, unis pour garantir la protection juridique des médecins contre l'agression

Dres Murillo, Romero, Campos et D.Fca. Herrera

La signature de l'accord, qui s'est tenue au siège de MA.A., était dirigée par M. Diego Murillo, président honoraire de MA.A., par MA.A. et président d'AMA Vida; Luis Campos, président de A.M.A. Serafín Romero, président de l'OMC, et par D. Francisco Herrera, président-directeur général et secrétaire général de A.M.A.

L'accord, qui couvrira la défense pénale avec le libre choix de l'avocat, les liens et les allégations de lésions juridiques et matérielles des médecins, est signé par le biais de la Fondation pour la protection sociale de l'OMC.

La protection juridique des violences physiques ou verbales est devenue une demande croissante de la part de la communauté médicale, qui a constaté une augmentation du nombre de professionnels agressés par leurs patients, leurs proches, leurs amis ou d’autres personnes, induits par eux ces dernières années.

Se sentir en sécurité et protégé est la meilleure garantie pour exercer un professionnel de la santé. En ce sens, selon les données enregistrées par l’Observatoire national des abus par l’Organisation de la médecine collégiale (OMC), le comportement violent dans le domaine de la santé ne cesse de croître.

Les blessures, les menaces, la contrainte, les mauvais traitements, les insultes et les perturbations sont au centre des 3 349 violations subies par les médecins dans l'exercice de leur profession dans toute l'Espagne au cours des sept dernières années. Parmi celles-ci, 515 plaintes ont été reconnues par l'OMC en 2017.

Le Dr Diego Murillo a déclaré: "Il est paradoxal que chaque fois que les médecins font de meilleurs médicaments, nous guérissons plus de maladies, et pourtant nous sommes plus attaqués, plus exigés et plus attaqués". Avec cet accord, "nous couvrirons des milliers de médecins en Espagne pour leur offrir la défense juridique et tout le soutien dont ils ont besoin".

Pour le Dr Luis Campos, "les médecins et les professionnels de la santé sont très préoccupés par le nombre croissant d'attaques contre la santé, qu'elles soient physiques, verbales ou menaçantes … Cette politique prend en compte la défense légale, les liens qui peuvent être nécessaires et les exigences relatives aux dommages personnels et matériels qui peuvent survenir ".

Le Dr Serafín Romero, président de l’organisation médicale collégiale, a souligné l’importance de cet accord car «l’assurance que nous avons souscrite aujourd’hui avec les deux entités revêt une grande importance tant pour les collèges de médecine que pour les médecins eux-mêmes. et donc pour tous les citoyens dont l'activité est visée. "

"Il est très important", a souligné le président de l'OMC, "qu'un groupe d'avocats compétents, tels que ceux mis à disposition par A.M.A, défende les médecins contre l'agression. Il est donc primordial qu'ils communiquent avec les écoles et communiquent avec les informations."

Dans la même action, un accord de coopération a également été conclu entre A.M.A. et la Fondation pour la protection sociale de l'OMC, qui comprend la promotion d'activités, de conférences et de réunions de formation, y compris la sixième convention relative à la profession médicale qui se tiendra les 16 et 17 novembre à Madrid.

A.M.A. Il présente ses activités sur trois piliers fondamentaux: l’aide à la formation de futurs professionnels de la santé par l’attribution de bourses d’études; communication scientifique, par le biais de l'annonce de prix et de supports de formation; et soutien aux organisations à but non lucratif dans les projets de solidarité.

Face à l'agression contre la santé, tolérance zéro

Sous le slogan "Face aux atteintes à la santé, la tolérance zéro", le Groupe s'emploie depuis des années à sensibiliser et à aider les professionnels de la santé en général et les médecins, notamment en ce qui concerne ses plaies de gestion préventive et juridique. Les attaques, en plus d’un problème de violence en soi, entraînent une détérioration de la relation entre le médecin et le patient, l’une des bases de cette relation et ont de graves répercussions sur la santé et la qualité de vie du professionnel agressif.

Nous devons considérer que la violence à l'encontre du personnel de santé a une cause très complexe. Les personnes souffrant et les douleurs favorisent les situations conflictuelles dans la communication médecin-patient, mais aussi le stress professionnel, le manque de ressources et la surcharge de soucis qui réduisent la capacité professionnelle à gérer ce type de situation.

L'année dernière, les données enregistrées par l'Observatoire de l'OMC montraient une croissance modérée de ces pratiques de santé violentes (354, 344, 361, 495 et 515 agressions en 2013, 2014, 2015, 2016 et 2017). ce qui suppose que la tendance à la hausse se poursuit pour la troisième année dans le besoin. Ce sont les vraies données des épisodes rassemblés par les sociétés collégiales, et deviennent la pointe du glacier de la réalité d'un problème qui va au-delà.

Après le décès de Mme María Eugenia Moreno, une résidente âgée de 34 ans qui a été tuée par un patient alors qu'elle travaillait dans le centre de santé de Moratalla (Murcie), cet observatoire a été fondée par 52 associations médicales de toute l'Espagne.

Sensibilisation des professionnels travaillant dans le secteur des soins de santé, coopération avec les administrations publiques – Ministère de la Santé, des Services sociaux et de l'Egalité des genres, ministère de l'Intérieur, Ministère de la Justice, Ministère de la Santé, Procureur, Procureur et organes de sécurité de l'État – et sensibilisation à la société en général face à ce grave problème , a été d’une grande aide pour faire face à cette détresse qui requiert l’unité pour tous.

Les actions de l'Observatoire visent à éviter autant que possible ces agressions qui, en plus de nuire gravement à la qualité de la santé et de la qualité de vie du professionnel agressif, affectent grandement l'activité sanitaire, piliers fondamentaux de notre société de protection sociale, qui doivent être gérées et utilisées de manière responsable. Cet observatoire travaille pour un traitement interdisciplinaire du problème afin de mettre en place toutes les mesures préventives nécessaires contre la violence dans le domaine de la santé.

Comment choisir une assurance protection juridique?


Fonctionnement de la garantie sécurité juridique
La garantie sécurité juridique est valable à la fois dans le cadre d’une action en justice engagée par l’assuré mais aussi quand celle-ci est engagée à son encontre.
L’article L. 127-1 du Code des assurances prévoit que cette aide peut être produite pour tout type de procédures : pénale, civile, administrative. Avant toute chose, il faut donc déclarer un sinistre auprès de son assureur afin de pouvoir disposer de cette garantie. Est admiré comme sinistre, au sens du Code des assurances « le refus qui est opposé à une réclamation dont l’assuré est l’auteur ou le destinataire ». La défense peut alors se traduire par l’assistance d’un service juridique qui aide l’assuré lors d’une négociation amiable pré contentieuse. Cette assurance permet aussi l’attribution de fonds à un avocat, le paiement de dépenses d’expertise et plus grandement les frais de procédure.
La sauvegarde juridique couvrant un domaine de la santé d’intervention. L’objet de ce type de garantie est de couvrir les événements, conflits ou litiges se rapportant à un secteur de la santé précis et dénommé. Il existe une multitude de domaines d’intervention : santé, incidents corporels, habitation, auto, consommation… Par exemple, pour une garantie en ce qui concerne les litiges liés à l’achat, la location ou la livraison d’un bien ou à la mauvaise exécution d’un service, c’est une protection juridique « consommation » qu’il ira de souscrire.
La protection juridique générale
Il s’agit de la garantie la plus très large proposée par l’assureur qui définit précisément son étendue, soit positivement en indiquant la liste des secteurs couverts, soit négativement en renseignant le récapitulatif des exclusions. Dans ce dernier cas, tous les domaines sont par principe couverts à l’exception de ceux mentionnés dans les exclusions. Cette garantie couvre la plupart des litiges de la vie de tous les jours. Elle peut également comprendre la garantie défense pénale et recours suite à un accident.

La meilleure protection juridique pour vous assister en cas de litige.

4.8. (92%) 21 votes