Construire la supervision, depuis le 15 août, également pour les travaux privés | Meilleure assurance homme clé

À partir du 15 août 2013 L’assurance sera obligatoire pour les professionnels impliqués dans secteur privé de la construction requise par la réforme de la profession (d.P. 137/2012).

Cette politique, qui dans le domaine de la gestion du travail était déjà obligatoire dans le secteur public (article 111 – pour le design et art 112 pour la vérification du projet – par décret-loi 163/2006) Maintenant, il est également nécessaire pour les emplois privés.

Ceci est une police d'assurance RC (responsabilité civile) professionnellement prescrit par l'art. 3 du décret-loi 138/2011 et par l'art. 9 du décret-loi 1/2012 si les données doivent être livrées au client lors de la signature du contrat de travail, afin de le protéger de tout dommage causé par le professionnel dans l'exercice de son activité (voir notre mini-dossier sur l'assurance de responsabilité professionnelle).

la responsabilité civile s’engage à l’obligation de réparer les dommages causés accidentellement à des tiers (dommages corporels, matériels, décès) à la suite d’un événement aléatoire (involontaire) survenu lors de l’exercice des activités et lié aux risques déterminés par la police (provision une politique vise à garantir les actifs du preneur d'assurance contre le risque de réduction dû à toute demande d'indemnisation du tiers lésé).

Garanties et couvertures connexes qui peuvent être inclus dans une politique professionnelle sont résumés dans la liste suivante:

– pertes financières

– responsabilité contractuelle

– peu de négligence et de négligence grave

– Malice des employés / partenaires

– violations de la vie privée

– Sanctions imposées au Client en raison d'une erreur professionnelle

– perte de documents

– Couverture d'assurance rétroactive (peut être incluse dans la police)

– Frais de justice

– gestion de l'étude

La définition de merci, couverture de risque et franchise Ils doivent être évalués par le technicien par rapport aux types de tâches les plus courants (principe de proportionnalité des exigences de la politique avec le type de travail exécuté). Étant donné que la police de responsabilité professionnelle est désormais un format normalisé, une référence correcte pour la définition peut être le type de travail habituellement effectué par le professionnel qui le signe et le chiffre d’affaires annuel permettant d’identifier le travail actuel et avec un comportement professionnel. Coût proportionnel jusqu'à ce que l'unité de travail effectivement effectuée.

Cependant, la politique n'est pas obligatoire pour tous les professionnels Mais seulement pour ceux qui sont réellement indépendants et sont donc personnellement exposés à des risques professionnels (voir aussi Assurance de responsabilité professionnelle, obligations uniquement pour les pigistes).

Le risque que vous soyez assuré de ce type de police de responsabilité civile (comme c’était le cas jusqu’à présent pour les travaux publics), celles énumérées dans la liste ci-dessus et qui sont en réalité liées à non-conformité, erreurs de conception et non-conformité aux réglementations – Par conséquent, les erreurs involontaires du professionnel – les conséquences qui causent des dommages au client ou à des tiers.

La politique (généralement, car certains cas de fraude peuvent être assurés par exemple par des employés) ne peut pas compenser les dégâts en raison d'omissions pour le mal (Il est prévu que les faits aient été commis en connaissance de cause et avec la volonté de la partie intéressée) car, dans ce cas, Le caractère volontaire de la loi invalide la créance d'assurance.

La couverture de la police peut également affecter la responsabilité administrative dans le procès de la Cour des comptes (dommages causés aux revenus – directeur des travaux publics en dehors de l'administration publique).

La politique professionnelle ne couvre pas la responsabilité pénale qui est toujours responsable de la personne concernée.

Lors de l’établissement des directives, il est très important de vérifier le type de contrat que vous signez, car il existe des instructions complètes (tous les risques) qui comprend tout ce que la loi applicable peut renvoyer au technicien responsable et ses sous-polices (mentionner le risque) qui ne s'appliquent qu'aux types de risques explicitement énoncés dans les lignes directrices énoncées.

Lors de la signature de la politique, il est également bon de vérifier l'unité de l'unité Gagner de l'argent (= la partie du dommage qui reste à la charge de l'assuré) et que révélé (= l'indemnité que l'assuré doit ensuite restituer à son entreprise) – les deux sont négociables et peuvent également être éliminés (selon les termes utilisés dans les polices d'assurance, vous pouvez également lire Un glossaire pour vous guider dans la jungle de l'assurance responsabilité professionnelle).

Sur la base de ce qui a été dit, il est clair que les méthodes de couverture et de coût garanties par les directives ont considérablement évolué. Par conséquent, avant de souscrire à une offre, il sera judicieux de mener une petite étude de marché afin de vérifier au moins deux ou trois offres différentes et de comparer les différents termes proposés.

La phase technique de une plus grande exposition il est certainement lié à la préparation de projet exécutif car il représente le point final de la phase de cheminement du projet (sujettes aux erreurs, problèmes administratifs, problèmes de processus) dans laquelle le professionnel est soumis une obligation de profit (doit garantir, avec son travail, la réalisation du but – la réalisation du travail du travail); Un autre moment d'exposition (quoique moins) est représenté par gestion de la construction (contrôlé par un devoir de fonds lorsque le technicien est tenu de garantir la plus grande diligence possible dans l’exercice de son activité) contre les éventuelles erreurs techniques pouvant être commises (travail effectué à la vérification, comptabilité, instructions incorrectes de LD) au cours de l’exécution du travail.

Sous la responsabilité des différents joueurs, lisez:

– Supervision de la construction: responsabilité des concepteurs

– Administration du travail: responsabilité du chef de chantier

Direction de travail: toutes les nouvelles sont mises à jour en permanence
Nous rappelons à tous nos lecteurs que cet article est publié sur le site dédié à l'Administration du travail de l'architecte. Marco Agliata. Sur la page, vous trouverez des informations, des lois, des informations détaillées et des rapports extraits du volume. Guide important pour la gestion du travail .

Conseils importants pour la gestion du travail

Conseils importants pour la gestion du travail

Agliata Marco, 2013 Maggioli Editore

Près de deux ans après la publication de la première édition et après l'introduction d'un certain nombre de modifications réglementaires, il était nécessaire de réviser ce manuel afin de soutenir les activités du directeur d'activité. L’intérêt suscité par la première édition a confirmé l’utilisation de …


A quel moment souscrire une assurance décès chef d’entreprise?


L’assurance homme clé à déduire du succès de l’entreprise

Lorsque l’assurance homme clé remplit ces spécificités, les primes du contrat versées à l’assureur sont des charges d’exploitation déductibles de l’exercice en cours à la date de leur échéance pour la société. De En ce qui la concerne, l’indemnité versée à la société lors de la création du risque assuré (disparition ou arrêt de travail de l’Homme clé) se doit d’être comprise dans sa balance fiscal dans les conditions de droit commun (impôts sur les sociétés ou impôt sur le revenu selon la société).

Lorsque le contrat ne concorde pas aux critères de l’administration fiscale, et notamment lorsqu’il prévoit le paiement d’un primordial forfaitaire au moment du décès de l’Homme clé, les primes correspondantes ne constituent pas une charge à déduire des résultats de contrôle de l’impôt des exercices au cours desquels elles ont été payées.

Les garanties. La garantie prend la forme d’un capital, versé en cas de survenance du risque d’Incapacité, d’invalidité ou de décès de l’homme clé.

La garantie homme clé peut prendre la forme d’un primordial de forfait fixé lors de la souscription ou d’une indemnité, déterminée par expertise selon les pertes d’exploitation sans interruption à la survenance du risque. En cas de décès ou d’incapacité permanente constatée, l’assureur verse à la société le primordial assuré. En cas d’indisponibilité temporaire, l’assureur lui verse une indemnité, à la journée ou à la semaine. Ces sommes sont destinées à prévenir une perte en CA, de recrutement, de formation, des frais de réorganisation, de prêts bancaires…

La meilleure assurance décès des collaborateurs en entreprise pour vous assister en cas de décès de collaborateurs en entreprise et couvrir les dommages causés avec un paiement .

4.4 (81%) 69 votes