Assurance: Que peut-on déduire de la déclaration de revenus | Assurance homme clé

Les effets de la réforme Fornero sur le droit de déduire une assurance

9 mai 2014

Assurance: Que peut-on déduire de la déclaration de revenus

la Réforme de Fornero a changé le monde de déductions s'applique aux déclarations de revenus. Un nouveau monde a émergé contre les automobilistes, car les innovations touchent (et pas peu) le monde des assurances. En effet, grâce à cette réforme, la possibilité de déduire des déclarations fiscales a, par exemple, Frais d’assurance automobile éliminés. Jusqu'en 2012, il était possible de déduire le montant du montant versé pour couvrir les dépenses liées aux accidents, mais depuis 2013, depuis l'entrée en vigueur de la réforme, La part des voitures RC n'est déductible que si elle dépasse 400 euros. Un changement qui a puni plus de 18 millions d'automobilistes italiens en les excluant d'une déduction qui n'est en réalité plus envisagée.

Considérant que la contrepartie due à Service national de santé équivalant à 10,5% de la prime d’assurance, c’est à partir de 2012 que les automobilistes disposant de contrats d’assurance et de primes inférieures à 400 euros se sont vu refuser, lors de la déclaration d’impôt, la possibilité de retirer leurs contributions du service de santé. La loi s'applique donc avant tout entreprises et professionnels qui peut toujours déduire les frais d'assurance pour leurs véhicules, dont les frais de soins de santé de 10,5% sont pris en compte. Désormais, les entreprises et les professionnels devront déduire cette contribution de la prime d’assurance totale afin de la rendre non déductible.

En ce qui concerne les déductions fiscales pour les assurances vie et accident, elles ont été réduites par le décret législatif 102/2013 approuvé par C'est le gouvernement avec effet rétroactif. Pour la déclaration de 2013, celle en cours de traitement, le montant maximal de la police d'assurance vie et accident a été réduit (et non peu), ce qui est également réduit pour contrats d'assurance vie et accident qu'ils soient fixés ou non renouvelés au 31 décembre 2000.

Ce particulier du gouvernement Letta est une réduction rétroactive qui était nécessaire pour trouver la couverture annulation de l'IMU à la première maison (décision théoriquement contraire à la loi du contribuable qui interdit les réductions des retenues d'impôt pour la même année d'imposition que celle prévue par la loi). En substance, les déductions fiscales pour l'assurance vie et accident, c'est-à-dire les polices qui protègent contre le décès ou l'invalidité permanente, et qui tombent dans la déclaration de 2013 (à présenter cette année), sont passées de 19% à 1291, frais maximum de 14 EUR à prime, 19% inclus 630 euros maximum de dépenses. Dans la déclaration de revenus de l'exercice 2014, qui doit être effectuée l'année prochaine, la déduction de 19% sera encore plus faible, ce qui correspond à un maximum de 530 euros.

Pas seulement ça. Types d'assurance vie et accident comme coupe Cette déduction fiscale est détaillée: a) la police d’assurance vie ayant pour but de risque de mortà tel point qu'ils versent en cas de décès autant qu'ils prévoient le versement en cas de décès (dans la pratique, la déduction n'est autorisée que pour cette partie de la prime de risque de décès); (b) politiques en matière d'accident risque d'invalidité permanente (également pour cause de maladie) pas moins de 5%; c) des directives pour les accidents impliquant pas autonome pour la vie quotidienne d) politiques signées par 31 décembre 2000 et disposer d'une période minimale de cinq ans (sans que le contractant n'ait jamais présenté de demande de financement au cours des cinq premières années du contrat). D'autre part, ces réductions des déductions fiscales sur les assurances vie et accident ne sont pas incluses, pas plus que les cotisations ou primes pour retraites complémentaires (fonds de pension), ou primes pour assurance maladie complémentaire, qui est toujours déductible du revenu. Il est également possible de déduire la prime d'assurance vie et accident des membres de la famille à charge dans le rapport, selon les mêmes règles que celles précédemment stipulées.

par Franco Canevesio

Comment avoir une assurance décès dirigeant?


L’assurance homme clé est une assurance décès contractée par une société sur la tête d’un de ses dirigeants ou de ses collaborateurs. L’objectif de la garantie homme clé est de couvrir le préjudice que causerait à la société le décès du président par le paiement d’une indemnité. Nous vous expliquons ici tous les détails concernant l’assurance homme clé.

Homme clé : définition

L’expression homme clé exprime toute personne (homme ou femme) ayant une fonction primordiale dans le fonctionnement de l’entreprise, la création du chiffre d’affaires et du succès. A titre d’exemple, les gentlemens clés d’une entreprise peuvent être : le ou les dirigeants d’une petite et moyenne entreprise ; le collaborateur ayant un savoir-faire, une science, un des talents spécifiques ou une technique directement liés à l’objet social. L’homme clé peut donc être un chef de sociétés et par-dessus le marché un employé sur lequel reposent des fonctionnalités essentielles de l’entreprise (un commercial hors-pair, un ingénieur expérimenté…).

Les garanties. La garantie prend la forme d’un impératif, versé en cas de survenance du risque d’Incapacité, d’invalidité ou de décès de la personne clé.

La garantie homme clé peut prendre la forme d’un nécessaire forfaitaire déterminé lors de la souscription ou d’une indemnité, déterminée par expertise suivant les pertes d’exploitation consécutives à la survenance du risque. En cas de décès ou d’incapacité permanente constatée, l’assureur verse à la société le primordial assuré. En cas d’indisponibilité temporaire, l’assureur lui verse une indemnité, à la journée ou à la semaine. Ces sommes sont destinées à prévenir une perte en CA, des dépenses de recrutement, de formation, des frais de réorganisation, de prêts bancaires…

La meilleure assurance décès dirigeant pour vous assister en cas de décès d’homme clé en entreprise et couvrir les préjudices causés avec un paiement .

4.6 (81%) 71 votes