Semaine à venir: réforme de la LBC, piste de commentaires du CFPB et plus encore | Assurance Prêt Immo

Le Congrès de cette semaine étudie de nouvelles lois sur le blanchiment d’argent, ainsi que d’autres lettres d’intérêt pour les caisses populaires.

Le projet de loi LBC, mieux connu sous le nom de Corporate Transparency Act, vise principalement les sociétés anonymes et obligera les organisations à divulguer les propriétaires réels au moyen d'une nouvelle règle de vigilance relative à la clientèle.

Fotolia

Souvent désignées sous le nom de sociétés écrans anonymes, les États-Unis restent l’un des pays les plus simples au monde, où une organisation peut créer un magasin en tant que société écran anonyme, selon une lettre écrite par plus de 90 experts en sécurité nationale. Représentant Le compte de Carolyn Maloney (D-NY) nécessiterait la création d'une base de données sur la propriété qui serait facilement accessible aux forces de l'ordre et aux institutions financières. Les experts du secteur estiment que les coopératives de crédit pourraient avoir moins de responsabilités en ce qui concerne le respect des projets de loi si le projet de loi proposé est adopté, même si la réforme de la LBC en cours est actuellement discutée.

Comme nous l’avons signalé, un groupe de sénateurs bipartites a également préparé une nouvelle législation contre le blanchiment de capitaux.

Le mercredi 12 juin est également la date limite pour les caisses populaires et autres institutions financières pour soumettre des observations à une proposition d'une agence de protection financière des consommateurs visant à modifier la limite de transaction définie dans la Loi sur la divulgation des hypothèques sur les logements.

"En particulier, ils semblent augmenter la limite de prêt fermé de 25 prêts au cours des deux années précédentes à 50 ou 100, ils ont donc donné certaines options", a déclaré Alexander Monterrubio, directeur principal des services juridiques et des conseils de la Credit Union National Association.

En outre, la CFPB envisage d’élargir le nombre de lignes de crédit ouvertes à 500 actuellement pour deux années supplémentaires, puis de ramener le seuil à 200 lignes de crédit ouvertes à l’expiration de la prolongation temporaire.

Les législateurs des deux chambres seront occupés tout au long de la semaine avec plusieurs textes législatifs destinés à être importés dans les caisses populaires.

Le comité de renforcement armé de la maison publiera mercredi la Loi sur la défense nationale pour l'exercice financier 2020. Les coopératives d'épargne et de crédit sont en train de se battre avec les banques pour savoir quelles institutions ont accès aux bases militaires.

Le comité des subventions maison examinera également le budget 2020, notamment en allouant des fonds à la communauté de la communauté de financement du développement et au fonds de rotation pour le développement de la communauté des administrations nationales des caisses populaires.

Les autres projets de loi soumis au Congrès cette semaine incluent:

  • H. R. 2513"Loi sur la transparence des entreprises de 2019"
  • H. R. 2763, "Loi de 2019 sur le maintien des familles ensemble"
  • H. R. 3018, "Garantir un accès égal à l'acte de dissimulation de 2019"
  • H. R. 3111, "Loi de 2019 sur la réforme de l'administration du programme national d'assurance contre les inondations"
  • H. R. 3141, "Loi de 2019 sur l'abordabilité des prêts de la FHA"
  • H. R. 3154, "Loi sur l'accession à la propriété pour les rêveurs"

En plus de la législation spécifique, le Comité sénatorial des banques tiendra mardi une audition intitulée "Les courtiers en données et leur impact sur la confidentialité des données financières, le crédit, les assurances, l’emploi et le logement". Le Comité des services financiers de la Chambre supervise la surveillance du marché des services de prêts aux étudiants.

Quelle assurance emprunteur choisir ?



Pour réaliser de réelles économies sur son prêt immobilier, il est important de bien juger le coût de son assurance de prêt immobilier. En moyenne, la clientèle divisent par deux leurs cotisations d’assurance grâce au changement de l’assurance emprunteur. Que vous soyez sur le point de prendre une assurance ou que vous souhaitiez changer, il existe deux alternatives : – soit négocier l’assurance-groupe (et/ou le crédit) souscrite avec la banque initiale – soit changer de banque et dans ce cas, poser une délégation de mutuelle prêt immobilier pour le nouveau prêt.

Le changement d’assurance prêt immobilier vous permettra non seulement de tomber vos cotisations mais aussi de connaître une nouvelle situation si votre état de santé change ou si la pratique d’un métier à risque n’est plus d’actualité, de cette manière, vous pouvez alors économiser la surprime d’assurance qui vous avait été vérifiée.

Le nantissement ou solution de placement

Le meilleur taux pour votre assurance de crédit aura un bel impact dégressif sur le coût global de votre projet immo.