Assurance crédit | Forum des consommateurs | Assurance Crédit

J'aimerais poser une question sur le comportement d'une compagnie d'assurance-crédit. En avril 2007, nous avons signé un contrat avec une compagnie d’assurance connue pour garantir le crédit à nos clients. clients. Heureusement, en 2007, nous ne l'avons pas utilisé. Malheureusement, en 2008, nous avions immédiatement deux exigences. Le premier, qui ne nous cause pas de problèmes de la part d’une entreprise française. Le deuxième d'une entreprise italienne qui a demandé un arrangement de créanciers. Dans le passé, nous espérons ne pas avoir de problèmes. En bref, je vais raconter l’histoire du premier accident: Azienda Francese ns. client depuis 2005 avec des ventes assez importantes pour une petite entreprise comme la nôtre. Nous avons toujours été payés par carte de crédit ou à l’avance (pour les gros achats), alors que nous sommes en 30 jours. pour toutes les autres fournitures. D'ici fin 2007, nous envoyons une commande de programme de janvier 2008 à novembre 2008 pour des machines de plus de 100 000 euros, demandant évidemment des délais de paiement moins rigoureux que ceux utilisés jusqu'à cette date. Nous demandons l'assurance pour une garantie, qui garantit au client jusqu'à 60 000,00 €. Nous commençons à livrer, mais à un moment donné, les paiements arrivent lentement. Mais maintenant, nous avons atteint la limite de 60 000,00 euros, et nous utilisons tout ce qui concerne les assurances. Pour ne pas payer, la société française a évidemment contesté une seule offre de 17 000 EUR, bloquant également le paiement de tous les autres. contre-assurance que fait-il? Pendant 7 mois, ils envoient 3 lettres auxquelles le client français répond de la même manière, menaçant de nous poursuivre en dommages et intérêts. L'assurance stipule qu'elle ne peut pas nous payer parce que c'est un litige. En passant, la partie litigieuse représente 1/3 du crédit total, mais malgré cela, ils ont envisagé une seule et même demande. Que puis-je faire?

Quelle assurance crédit, et à quel taux choisir ?



Pour réaliser de véritables économies sur son prêt immobilier, il est decisif de bien repérer le coût de son assurance de prêt immobilier. En moyenne, la clientèle divisent par deux leurs cotisations d’assurance grâce au changement de l’assurance emprunteur. Que vous soyez sur le point de prendre une assurance ou que vous souhaitiez changer, il existe deux options : – soit négocier l’assurance-groupe (et/ou le crédit) souscrite avec la banque initiale – soit changer de banque et dans ce cas, poser une délégation de mutuelle prêt immobilier pour le nouveau prêt.

Le changement de mutuelle prêt immobilier vous permettra non seulement de décroître vos cotisations mais également de connaître une nouvelle situation si votre état de santé change ou si la pratique d’un métier à risque n’est plus d’actualité, avec cette méthode, vous pouvez alors économiser la surprime d’assurance qui vous avait été vérifiée.

Un nantissement consiste à apporter en garantie un bien mobilier ou immobilier, des financements financiers ou, réguilèrement, un contrat d’assurance-vie : ce processus permettra à la banque d’être remboursée en cas de défaillance de celui qui prend le prêt, le remboursement du prêt étant accomplie depuis ce fonds. Deux cas de est sont envisageables : Vous êtes déjà possesseur d’une assurance-vie qu’il suffira de nantir en faveur de la banque prêteuse – il faut au minimum 40% du crédit sollicité. Vous ouvrez un nouveau contrat lors du montage du crédit immobilier auprès de la banque qui vous accorde le prêt. La valeur du contrat et les sommes qui seront versées chaque mois par celui qui emprunte seront calculées par l’établissement bancaire en accord avec le client.
Quel est le montant et la durée d’un prêt hypothécaire ?
Le montant d’un prêt hypothécaire est déterminé par l’expertise de la valeur du patrimoine immobilier. Il est compris entre 50 et 70% de la valeur du bien, ce montant est par conséquent restreint. Une durée maximum comprise selon les Banques entre 12 et 20 ans pour un crédit amortissable. Elle se trouve être adaptée aux revenus de l’emprunteur.
Ainsi le taux d’endettement est adéquat à sa capacité de remboursement mais la fin du crédit doit aboutir avant les 90 ans de de l’individu qui contracte le crédit.
Pourquoi préférer ce type de mutuelle par rapport à un autre type de garantie ( sûreté réelle, sûreté personnelle ) ? Les garanties du contrat d’assurance, en cas de défaillance de l’emprunteur, sont beaucoup plus simples et vifs à mettre en œuvre que des sûretés personnelles ( exemple : cautionnement ) et ou véritables ( exemple : hypothèques ) prévues par le livre IV du code civil. C’est pour cela que le contrat d’assurance emprunteur est donc privilégié depuis de multiples années par les commerces de crédit.

Le meilleur taux pour votre assurance de crédit aura des conséquences très positives sur le coût global de votre projet immo.