Introduction à l'assurance des entreprises 2019 | Garantie Décennale


Introduction à l'assurance des entreprises
Contenu de l'article:

L'assurance des entreprises est une vaste catégorie de couverture d'assurance pour les entreprises. On l'appelle aussi assurance commerciale. Les entreprises souscrivent une assurance pour se protéger des pertes financières résultant d'un litige ou de dommages matériels. L'assurance aide à garantir qu'une entreprise peut continuer à fonctionner après une perte.

compagnie d'assurance est une vaste catégorie de couverture d’assurance conçue pour les entreprises. On l'appelle aussi assurance commerciale . Les entreprises souscrivent une assurance pour se protéger des pertes financières résultant d'un litige ou de dommages matériels. L'assurance aide à garantir qu'une entreprise peut continuer à fonctionner après une perte.

Vous protège de grosses pertes

L’assurance des entreprises vise à protéger une entreprise contre des pertes catastrophiques.

Les exemples sont un incendie qui détruit un bâtiment et un accident de voiture menant à un procès important contre la compagnie. De tels événements peuvent être très coûteux. S'ils ne sont pas assurés, ils peuvent entraîner la faillite d'une entreprise.

L'assurance des entreprises ne vise pas à couvrir les petites pertes qu'une entreprise peut facilement absorber. C'est pourquoi beaucoup de polices contiennent une franchise. Par exemple, une police de voiture commerciale comprend généralement une franchise qui s'applique à la couverture des dommages matériels. Si la police inclut des dommages par collision, la compagnie d’assurances ne verse pas une petite perte correspondant à la «défenderesse» qui n’excède pas le montant de la franchise.

Certains risques ne peuvent pas être assurés conformément aux polices d'assurance standard. Les exemples sont les tremblements de terre et les inondations. Ces dangers nécessitent une couverture spécialisée. Certains risques ne sont pas assurés. Par exemple, vous ne pouvez pas assurer votre bâtiment des dommages causés par la guerre ou les radiations nucléaires.

la diversification des risques

Le principal objectif de l’assurance est de répartir les risques.

Toutes les entreprises font face à un risque de perte catastrophique. Les chances de grosses pertes sont très faibles pour une entreprise. Néanmoins, les pertes sont importantes et chaque entreprise doit se protéger en souscrivant une assurance. La société paie des primes et en retour, l’assureur prend le risque de pertes importantes.

Les compagnies d’assurance collectent de l’argent auprès des compagnies d’assurance sous forme de primes. La loi oblige les compagnies d’assurances à conserver leur argent en tant que réserve. Ils investissent ces fonds pour pouvoir en tirer un revenu. Les compagnies d'assurance dépensent une partie de l'argent qu'elles ont mis de côté pour payer leurs réclamations.

Les compagnies d’assurance ont développé des outils de prévision basés sur une règle mathématique appelée loi des grands nombres . Cette loi est essentiellement l'idée que la prévision des pertes devient plus précise à mesure que le nombre d'unités d'exposition augmente. C'est-à-dire que les compagnies d'assurance peuvent mieux prévoir les pertes lorsqu'elles assurent plusieurs widgets au lieu de quelques-uns.

Par exemple, supposons qu'une compagnie d'assurance assure six bâtiments. Le nombre d'unités d'exposition (bâtiments) étant si réduit, l'assureur ne peut pas prédire avec précision combien d'entre elles provoqueront des brûlures au cours de l'année à venir. La capacité de l'assureur à prévoir un incendie augmentera considérablement si la compagnie d'assurance assure six millions d'immeubles au lieu de six.

Les compagnies d'assurance collectent et analysent les données sur les sinistres pour tous les secteurs. Ils utilisent les données historiques sur les pertes pour prédire les pertes futures. Les compagnies d’assurance utilisent ces données pour développer les taux payés par les assurés. Les entreprises dans les secteurs à risque paient des prix plus élevés que celles qui effectuent des visites à risque faible ou moyen.

Étapes pour acheter une assurance

L'achat d'une assurance pour une entreprise est un processus qui comporte quatre étapes importantes.

Présentez-vous
Avant de souscrire une assurance, vous devez avoir une connaissance de base des types de polices souscrites par les entreprises. Il peut être utile de demander aux autres propriétaires d’entreprises de votre secteur d’assurance quelle couverture ils ont. La plupart des entreprises exigent une responsabilité générale, une voiture commerciale, une propriété commerciale et une politique de rémunération des employés. Vous n'avez pas besoin de comprendre tous les aspects de cette politique, mais vous devez savoir à quoi elles servent.

Analysez votre entreprise
L'étape suivante consiste à examiner votre entreprise pour déterminer la couverture spécifique dont votre entreprise a besoin. Rédigez une description écrite de votre entreprise, expliquez-en la nature et son fonctionnement. Créez un organigramme décrivant chaque étape de vos activités.

Faites une liste de la propriété de votre entreprise.

Choisissez un agent ou un courtier
L'assurance est une entreprise publique. Vous avez besoin d'un agent ou d'un courtier avec lequel vous pouvez développer une relation à long terme. Cette personne doit être un professionnel agréé possédant une bonne connaissance de la couverture d'assurance. Il doit aussi comprendre le marché des assurances. Donnez à votre agent votre description écrite de votre entreprise. Fournir des informations supplémentaires qu'il ou elle demande. Plus votre agent en sait sur votre entreprise, mieux il peut répondre à vos besoins en matière d'assurance.

Voir la couverture d'assurance régulièrement
Votre entreprise n'est pas jetée dans la pierre. Cela grandira et changera avec le temps. Vos polices d'assurance doivent refléter ces changements. Vous aurez peut-être besoin de revêtements supplémentaires ou de limites supérieures ou inférieures. Rencontrez l'agent ou le courtier une fois par an avant de renouveler la police pour voir s'ils sont couverts.

Article édité par Marianne Bonner

Quelle assurance Bâtiment/Travaux Public choisir ?



L’assurance dommages-ouvrage, comment définir c’est ? L’assurance dommages-ouvrage est une assurance obligatoire que doit souscrire tout maître d’ouvrage, notamment, le spécifique qui fait construire son domicile ou procède à une restauration cruciale ( extension, surélévation, etc. ). Cette assurance se doit d’être souscrite avant l’ouverture du chantier ( article L. 242-1 du Code des assurances ).
Responsabilité et assurance construction : une logique de protection du consommateurnL’assurance construction a été instituée en janvier 1978 par la loi dite « loi Spinetta ». Ce système d’assurance obligatoire est à double détente : d’une part, tout constructeur ( entrepreneur, maître d’œuvre, architecte, ou autre personne reliée au maître de l’ouvrage par un contrat de louage d’ouvrage ) est soumis à un régime de responsabilité. la loi de 1978 ( articles 1792 et suivants du Code civil ) dispose qu’il est confronté à une obligation de mutuelle de responsabilité décennale. La loi oblige donc aussi le constructeur à souscrire une assurance décennale pour couvrir la garantie décennale qu’il doit à son client, le chef d’ouvrage ; d’autre part, une assurance obligatoire doit aussi être souscrite par le maître d’ouvrage, dite assurance de dommages ( « dommages-ouvrage » ).
Comment déclarer le sinistre à votre service d’assurance dommages-ouvrage ? nPour mettre en loisir votre assurance dommages-ouvrage, vous devez absolument déclarer le sinistre à votre assureur, qu’il s’agisse de nouveaux désordres ou de l’aggravation de désordres anciennement déclarés ( comme par exemple des fissures ). Attention : Vous disposez d’un délai maximum de deux ans à compter de la survenance ou de la connaissance du dommage, pour le déclarer. par contre, vous ne pourrez être indemnisé ( on parle de « prescription médical biennale » ). nnVous pouvez cependant interrompre le délai de prescription médical en envoyant une lettre recommandée avec accusé de livraison à votre service d’assurance. Votre déclaration d’incendie doit a minima avoir : – Le n° du contrat d’assurance et le cas échéant, celui de l’avenant, – Le nom du propriétaire de l’ouvrage endommagé, – L’adresse de l’ouvrage cassé, – La date de la réception ou à manque, la date de première occupation de l’ouvrage, – La date d’apparition et la description des sinistres, – La copie de la mise en demeure adressée au constructeur si les dommages apparaissent pendant l’année de parfait achèvement.

Professionnel de l’ouvrage, votre responsabilité civile vous incombe : soyez couvertsgrâce aux produits et aux calculettes proposées par Expert Annonce !

Attestation d’assurance obligatoire ?
Avant l’ouverture du chantier, le professionnel doit nécessairement remettre à son client, le maître d’ouvrage, un justificatif du contrat d’assurance en responsabilité civile décennale (RCD) qu’il a souscrit pour couvrir la garantie décennale : soit le modèle de l’attestation d’assurance ( contrat individuel ) soit le format de l’attestation d’assurance (contrat collectif). Ces attestations doivent être jointes aux devis et factures des professionnels assurés. En cas de vente d’un logement dans les 10 ans suivant sa construction, la mention de l’existence ou non des assurances nécessaires se doit d’être annexée à l’acte de vente, afin de permettre à l’acquéreur intervenir en cas de sinistre.
Garantie décennale pour bassin aquatique : définition, les ouvrages couvertsnDédiée à tous les constructeurs d’ouvrages neufs ou existants y compris les piscinistes, la garantie décennale est une assurance de responsabilité civile validée obligatoire par cette liste L-241 du Code des assurances. Elle engage la responsabilité du constructeur qui est tenu d’entreprendre la rénovation de vices cachés qui n’étaient pas apparents lors de la livraison de la piscine extérieure, et ce, sur une période de 10 ans après la fin des travaux. nCette garantie est offerte autant à la clientèle qu’aux éventuels acquéreurs successifs. Les artisans en mesure de présenter cette garantie décennale sont en règle générale considérés comme les plus sérieux et les plus fiables. L’assurance couvre plusieurs de sinistres comme ceux qui compromettent la solidité de la piscine et qui la rendent irréaliste à utiliser.