Unitaire et Boss Alert pour le travail secondaire – Nouvelles dimanche matin: dimanche matin | Assurance Rénovation


Ils sont dans la même ligne, quelques petites choses. Pietro Carobbio, responsable de la construction à Unia Vaud, et Georges Zünd, directeur de la Fédération vaudoise des entrepreneurs (FVE), ont choisi de parler d'une seule voix. Un syndicaliste et un représentant des chefs se disent "très inquiets" du problème du travail détaché, en particulier des entreprises européennes qu'ils imposent aux travailleurs de la construction.

Dans le canton de Vout, 63,5% des 274 entreprises de construction inspectées en 2018 ont commis des infractions, principalement des infractions, selon les statistiques publiées dimanche matin par la Commission de contrôle commune des travailleurs publics (CP). respecter le salaire minimum. Les années précédentes, la situation était encore pire: 70,3% des infractions en 2016 et 73,9% en 2017. "Il existe clairement une situation de concurrence déloyale ayant un impact sur l'emploi", a déclaré Pietro Carobbio. Le CC, dont il fait partie, veille au respect des contrats collectifs de construction.

Accord-cadre au premier plan

Bien qu'il soit endémique, le problème n'apparaît pas dans l'annonce de Berne. "Quinze ans de protection des salaires suisses", chef du secrétariat économique (SECO) avec une déclaration rassurante présentant le rapport sur les mesures d'accompagnement du 23 mai. La question est délicate: introduite en 2004 pour protéger les employés des coupes salariales et sociales liées à la libre circulation, ces mesures sont désormais au cœur du débat sur l'accord-cadre avec l'UE. Vendredi 7 juin, le Conseil fédéral a annoncé qu'il ne signait pas le traité dans un avenir proche, l'accord nécessitant toujours une "clarification".

Craignant d'affaiblir ces mesures en cas d'accord, les syndicats estiment qu'elles doivent être renforcées. "Sur les 3 800 entreprises de construction envoyant des travailleurs cantonaux, nos huit inspecteurs n’ont réussi à en vérifier que 274", explique Pietro Carobbio. Aujourd'hui, presque toutes les dépenses, 2,7 millions d'euros, sont à la charge des partenaires sociaux. Nous avons besoin d'un vrai champ de police. Les subventions du SECO ne suffisent pas. L'État doit également être le garant du marché du travail. "Georges Zünd est d'accord:" Les chiffres du canton de Vaud sont importants car nous nous plaçons dans notre politique, contrairement à d'autres cantons, où nous avons tendance à minimiser ces problèmes. "Dans le rapport du Secrétariat à l'économie, le taux d'infraction pour l'ensemble de la Suisse est de 20% dans tous les secteurs.

Améliorer les procédures

Selon nos interlocuteurs, le processus qui entoure ces contrôles doit être davantage rationalisé et optimisé avec l'ordinateur. Aujourd'hui, elle va du SECO, auquel l'entreprise s'adresse, à l'office cantonal de l'emploi, puis au comité (sur papier!), Aux inspecteurs du projet et au comité. Si une boîte défectueuse n'est pas conforme, elle sera modifiée par le CP, qui l'enverra au service de l'emploi, qui pourra imposer des sanctions à l'entreprise en interdisant l'entrée sur le territoire suisse. "Tout le monde stocke le fichier informatique dans son coin car il y a des données sensibles que l'autre ne peut pas ou ne devrait pas voir", explique Georges Zünd. Pour cela, le délai de huit jours entre l'annonce et le début de la mission devrait être maintenu. "Cela nous permet de collecter des informations pour effectuer des contrôles une fois le projet démarré", déclare Pietro Carobbio.

L'exclusion du territoire est une garantie de non-réémergence? Non, selon le syndicaliste. Certains patrons développent des "escroqueries" pour revenir du groupe. Le premier est de faire travailler les travailleurs pour eux-mêmes. La seconde consiste à changer le nom de l'entreprise et à transférer ses employés. Une troisième escroquerie consiste à fournir des cartes de salaire décent et oblige les employés à payer une partie de leur salaire aux "entrepreneurs". Un cas a été signalé récemment

Ministère public du Tessin.

Une meilleure force de frappe empêcherait également la société de se fondre dans la faune une fois le travail terminé. "Il est presque impossible de récupérer de l'argent sur les salaires en Italie, en France ou en Allemagne", explique Pietro Carobbio. Selon Zorn Zudt, la loi sur la responsabilité solidaire doit être révisée: "Lors du vote, le Parlement n'a pas eu le courage d'aller au bout et de désigner son livre principal comme responsable des infractions commises par des entreprises Notre arsenal législatif, dont certains bénéficient notamment de la multiplication des faillites, est complètement à côté du plat. "

Le directeur de la FVE appelle à la responsabilité des autorités en charge des marchés publics. "Pour les enchères, il s’agit du critère économique dans 99% des cas." Il est très facile de tout transférer à une entreprise générale ou globale et de le prendre. "Si vous travaillez avec des livres ouverts, les propriétaires peuvent travailler avec des entreprises régionales, cela pourrait coûter un peu plus cher, mais nous aurions beaucoup moins de problèmes, nous aimerions partager cette vision au niveau national. " (Dimanche matin)

Créé: 09.06.2019, 09:15

Quelle assurance dommage ouvrage choisir ?


Qui doit prendre l’assurance dégâts ouvrage ? Le maître d’ouvrage, c’est-à-dire toute personne physique ou morale qui, agissant en qualité de propriétaire, de vendeur ou de mandataire du propriétaire du logement, fait faire faire les travaux. nnLe promoteur immobilier ou le vendeur. Il doit prendre cette assurance au bénéfice des propriétaires successifs. le dispositif vise les promoteurs aussi bien professionnels qu’occasionnels.
Le maître d’ouvrage
Il est en question s’il parle directement avec l’architecte et l’entrepreneur ou s’il construit son domicile lui-même. Le constructeur de maisons individuellesnLa loi l’oblige à remarquer, dans le contrat de construction conclu avec le maître d’ouvrage, la référence de l’assurance sinistres ouvrage. À défaut d’obtention de cette assurance dans le délai mentionné dans le contrat de construction de maison , toutes les sommes versées doivent être remboursées au maître d’ouvrage. Le prêteur ne peut émettre une offre de prêt exempte de toutes avoir vérifié que le contrat comprend les mentions indispensables relatives à cette assurance.
La souscription de la garantie décennale et de l’assurance dommages-ouvragenSi vous devez réaliser une construction ou faire des réparations dans un bâtiment, sachez que chaque expert en bâtiment est dans l’obligation de souscrire une assurance garantie décennale pour intervenir sur un chantier. Sans ce contrat de mutuelle, le professionnel du bâtiment s’expose à des sanctions.
Pour trouver le bon contrat, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne de garanties décennales. Notez que si aucun n’accepte de vous assurer, vous pourrez saisir le Bureau Central de Tarification. Ce dernier imposera à un assureur de vous proposer un contrat, puisque cette assurance est obligatoire. nConcernant l’assurance dommages-ouvrage, c’est au maître d’ouvrage d’y souscrire. Même si elle ne prend effet qu’à partir de la seconde année après livraison des travaux, elle doit faire l’objet d’une souscription avant le commencement de ces derniers. pour finir, notez que l’assurance dommages-ouvrage n’est pas une extension de garantie de l’assurance multirisque habitation, mais bien un article de mutuelle spécifique à part totale.

Professionnel du bâtiment, votre responsabilité civile vous incombe : soyez sécurisésgrâce aux produits et aux simulations proposées par Expert Annonce !

Attestation d’assurance obligatoire ?
Avant l’ouverture du chantier, le professionnel doit impérativement remettre à son client, le chef d’ouvrage, un document du contrat de mutuelle en responsabilité civile décennale (RCD) qu’il a souscrit pour couvrir la garantie décennale : soit le standard de l’attestation de mutuelle ( contrat individuel ) soit le format de l’attestation d’assurance (contrat collectif). Ces attestations doivent être jointes aux devis et factures des professionnels assurés. En cas de vente d’un logement dans les 10 ans selon sa construction, la mention de l’existence ou non des assurances indispensables se doit d'être annexée au contrat de vente, afin de permettre à l’acquéreur intervenir en cas d'incendie.
Le statut auto-entrepreneur est un statut allégé au niveau social et fiscal. Néanmoins ce régime spécialisé ne vous soustrait pas à l’obligation légal de souscrire à une garantie décennale, également appelée assurance décennale, Responsabilité Civile décennale ou même assurance construction. Zoom sur l’assurance décennale auto-entrepreneur. nPendant 10 ans après la livraison, l’intervenant dans la construction est responsable envers le maître de l’ouvrage des défauts ou malfaçons des composants qui font indissociablement corps avec l’édifice, y compris ceux venant d’un vice du sol.