Corporate Finance – Documents à partir de documents | Garantie Décennale


Fréquence d'accumulation
Comptage des périodes de régularisation
Valeur de 1000 BGN investis après 1 an
Taux d'intérêt annuel effectif
6 m.

4 m.

3m.

1m.

3. L’investisseur a la possibilité d’acheter un trésor de trois ans d’une valeur nominale de 1000 BGN pour 971lv. ou un impôt étatique de six mois de la même valeur faciale vendu pour 912 livres. Lequel des deux instruments est le plus rentable pour l'investissement et pourquoi?

4. Vous contracterez un emprunt de 5 000 BGN, que vous pourrez rembourser pendant 7 ans en versements annuels égaux. La banque fournit un tel crédit à un taux d’intérêt annuel de 9%. Quelle contribution devrez-vous payer à la fin de chaque année?

5. Une société à responsabilité limitée décide d'augmenter ses fonds propres en souscrivant. Si le prix des actions est de 800 BGN et que sa valeur nominale est de 1000 BGN, chaque actionnaire peut en acquérir un nouveau contre trois anciennes actions. Aujourd'hui, le prix est négocié à droite pour 59 BGN. Définissez le prix fixe par action.

6. Quel est le ratio de distribution et quelle est la relation avec:
un / taux de rétention
b / g – le taux d'augmentation régulière des dividendes par action ordinaire

7. Un emprunt à dix ans a été émis le 01.12.2000. et a la maturité 01.12.2010. La valeur nominale est de 100 leva et le taux du coupon – 8%, payable une fois à la fin de l'année. L'échéance de l'obligation jusqu'à l'échéance est de 8,20%.
a / Détermine le prix actuel de l'obligation.
b) Après deux ans / 01.12.2002 /, les obligataires décident de la vendre à un autre investisseur au prix de 98,00 BGN. Déterminez le rendement de la période de détention pour son premier propriétaire (pour la période du 1er décembre 2001 au 01 décembre 2002) et le rendement de la période de détention pour le prochain acheteur (pour la période du 01.12.2002 au 01.12.2010).

8. Le rendement sur deux ans des actions A et B et du marché M est donné avec les avantages de probabilité suivants:
L'économie de l'état
Probabilité d'occurrence de la condition
Rendement estimé de la part A
Rendement estimé de l'action B
Retour au marché М
amélioration
0,2
40%
50%
40%
Statut normal
0,5
0%
5%

Quelle assurance BTP choisir ?



L’assurance dommages-ouvrage, comment définir c’est ? L’assurance dommages-ouvrage est une assurance obligatoire que doit souscrire tout maître d’ouvrage, notamment, le spécifique qui fait construire sa maison ou procède à une restauration cruciale ( extension, surélévation, etc. ). Cette assurance se doit d’être souscrite avant l’ouverture du chantier ( article L. 242-1 du Code des assurances ).
Responsabilité et assurance construction : une logique de sécurité du consommateurnL’assurance construction a été instituée en janvier 1978 par la loi dite « loi Spinetta ». Ce système de mutuelle obligatoire est à double détente : d’une part, tout constructeur ( entrepreneur, maître d’œuvre, architecte, ou autre personne liée au maître de l’ouvrage par un contrat de louage d’ouvrage ) est soumis à la période de regime de responsabilité. la loi de 1978 ( articles 1792 et suivants du Code civil ) dispose qu’il est confronté à une obligation d’assurance de responsabilité décennale. La loi oblige donc aussi le constructeur à souscrire une assurance décennale pour couvrir la garantie décennale qu’il doit à son client, le chef d’ouvrage ; d’autre part, une assurance obligatoire doit également être souscrite par le chef d’ouvrage, dite assurance de sinistres ( « dommages-ouvrage » ).
La souscription de la garantie décennale et de l’assurance dommages-ouvragenSi vous devez réaliser une construction ou réaliser des réparations dans un bâtiment, sachez que chaque expert en bâtiment est dans l’obligation de prendre une assurance garantie décennale pour intervenir sur un chantier. Sans ce contrat de mutuelle, le expert en bâtiment s’expose à des sanctions.
Pour trouver le bon contrat, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne de garanties décennales. Notez que si aucun n’accepte de vous assurer, vous pourrez saisir le Bureau Central de Tarification. Ce dernier imposera à un service d’assurance de vous proposer un contrat, puisque cette assurance est obligatoire. nConcernant l’assurance dommages-ouvrage, c’est au maître d’ouvrage d’y souscrire. Même si elle ne prend effet qu’à partir de la deuxième année après réception des travaux, elle doit faire l’objet d’une souscription avant le commencement de ces derniers. enfin, notez que l’assurance dommages-ouvrage n’est pas une extension de garantie de l’assurance multirisque habitation, mais bien un objet d’assurance spécialisé à part complète.

Professionnel de l’ouvrage, votre garantie décennale vous incombe : soyez couvertsgrâce aux produits et aux calculteurs proposées par Expert Annonce !

Attestation de mutuelle obligatoire ?
Avant l’ouverture du chantier, le professionnel doit impérativement remettre à son client, le chef d’ouvrage, un document du contrat d’assurance en responsabilité civile décennale (RCD) qu’il a souscrit pour couvrir la garantie décennale : soit le format de l’attestation de mutuelle ( contrat personnel ) soit le format de l’attestation de mutuelle (contrat collectif). Ces attestations doivent être jointes aux devis et factures des professionnels assurés. En cas de vente d’un logement dans les 10 ans selon sa construction, la mention de l’existence ou non des assurances obligatoires doit être annexée à l’acte de vente, afin de permettre à l’acheteur intervenir en cas d’incendie.
Le statut auto-entrepreneur est un statut allégé sur l’aspect social et fiscal. Néanmoins ce régime spécifique ne vous soustrait pas à l’obligation légal de prendre une garantie décennale, également appelée assurance décennale, Responsabilité Civile décennale ou même assurance construction. Zoom sur l’assurance décennale auto-entrepreneur. nPendant 10 ans après la livraison, l’intervenant dans la construction est responsable envers le maître de l’ouvrage des vices ou malfaçons des composants qui font indissociablement corps avec l’édifice, y compris ceux provenant d’un vice du sol.