la garantie d'une intégration parfaite | Assurance Solidité Ouvrage


L'ARTICLE SUIVANT

Article 1792-6 du code civil

"La réception est l'acte par lequel le propriétaire déclare accepter le travail avec ou sans réserves. Elle est influencée par la demande de la partie la plus diligente, de manière amicale ou judiciaire, dans tous les cas, elle est déclarée contradictoire.

La garantie d'intégration parfaite, maintenue par le contractant pendant un an à compter de la date de réception, s'étend au rétablissement de toutes les perturbations mentionnées par le donneur d'ordre, soit au moyen des réserves mentionnées dans le rapport de réception, soit par notification écrite du ceux révélés après leur réception.

Le temps nécessaire pour effectuer les travaux de réparation est convenu entre le propriétaire et l'entrepreneur.

En l'absence d'un tel accord ou en cas de non-exécution dans le délai imparti, le projet peut, après mise en demeure, rester infructueux et être exécuté aux frais et aux risques de l'entrepreneur.

L’exécution des travaux requis au titre de la garantie d’intégration absolue est déterminée de commun accord ou, à défaut, par le biais d’un contrôle juridictionnel.

La garantie ne couvre pas les travaux nécessaires pour traiter les effets de l'usure normale ou de l'usure. "

L'explication de l'article 1792-6

Qu'est-ce que l'article 1792-6 du code civil?

L'article 1792-6 du code civil définit le principe de la garantie de l'achèvement parfait du fabricant

Le constructeur est responsable de l'achèvement parfait de ses travaux pour une période d'un an. à partir de la date de réception du projet. Cette garantie d'intégration parfaite couvre tout le travail dans l'année.

Note: défauts constatés sur une période plus longue sont, sous certaines conditions, couverts par les garanties et des décennies de son Articles 1792-3 et 1792 du code civil.

Ils sont couverts par la garantie d'une intégration parfaite la totalité des troubles peu importe leur nature. Seuls les perturbations et les défauts imputables àusure normale heure

Application de la garantie d'intégration parfaite prévue à l'article 1792-6 du code civil

Des situations sous la garantie d'une intégration parfaite

2 situations différentes justifient l'application de la garantie d'intégration parfaite:

  • Le client a fait des réservations à la réception du projet. Ces réservations sont enregistré et décrit dans le procès-verbal réception de projets.
  • Le client a l'existence de vices cachés dans l'année suivant la réception du projet : notifiera ces défauts par écrit par lettre recommandée AR adressée au fabricant et au fabricant faire un avis de réparation.

Réparation après sinistre dans le cadre de la garantie d'une intégration parfaite

Appliquer la garantie d'une intégration parfaiteArticle 1792-6 du code civil oblige le professionnel à effectuer des réparations à ses frais. La période de réparation est déterminée par accord mutuel entre le client et le fabricant.

DÉTERMINER MA DISCRIMINATION

Quelle assurance dommage ouvrage choisir ?


Qui doit prendre l’assurance sinistres ouvrage ? Le maître d’ouvrage, c’est-à-dire toute personne physique ou morale qui, agissant en qualité de propriétaire, de vendeur ou de mandataire du propriétaire du logement, fait réaliser les travaux. nnLe promoteur immobilier ou le vendeur. Il doit prendre cette assurance au bénéfice des propriétaires successifs. la loi concerne les promoteurs aussi bien professionnels qu’occasionnels.
Le maître d’ouvrage
Il est concerné s’il traite directement avec l’architecte et l’entrepreneur ou s’il construit son logement lui-même. Le constructeur de maisons individuellesnLa loi l’oblige à spécifier, dans le contrat de construction conclu avec le chef d’ouvrage, le modèle de l’assurance dégâts ouvrage. À manque d’obtention de cette assurance à la date prévue par le contrat de construction de maison individuelle, toutes les sommes versées doivent être remboursées au maître d’ouvrage. Le prêteur ne peut émettre une offre de prêt exempte de toutes avoir vérifié que le contrat comprend les mentions nécessaires relatives à cette assurance.
Comment déclarer le sinistre à votre service d’assurance dommages-ouvrage ? nPour mettre en loisir votre assurance dommages-ouvrage, vous devez impérativement déclarer le sinistre à votre assureur, qu’il s’agisse de nouveaux désordres ou de l’aggravation de désordres anciennement déclarés ( tels que des imperfections ). Attention : Vous disposez d’un délai maximum de deux ans à compter de la survenance ou de la connaissance du dommage, pour le déclarer. par contre, vous ne pourrez être indemnisé ( on parle de « prescription biennale » ). nnVous pouvez cependant interrompre le délai de prescription en envoyant une lettre recommandée avec accusé de réception à votre service d’assurance. Votre déclaration d’incendie doit a minima comporter : – Le n° du contrat de mutuelle et une fois le moment venu, celui de l’avenant, – Le nom du propriétaire de l’ouvrage cassé, – L’adresse de l’ouvrage cassé, – La date de la réception ou à défaut, la date de première occupation de l’ouvrage, – La date d’apparition et la description des dommages, – La copie de la mise en reste adressée au constructeur si les dommages apparaissent l’année de parfait achèvement.

Professionnel de l’ouvrage, votre responsabilité civile vous incombe : soyez sécurisésgrâce aux produits et aux simulations proposées par Expert Annonce !

Attestation de mutuelle obligatoire ?
Avant l’ouverture du chantier, le professionnel doit obligatoirement remettre à son client, le chef d’ouvrage, un document du contrat d’assurance en responsabilité civile décennale (RCD) qu’il a souscrit pour couvrir la garantie décennale : soit le format de l’attestation de mutuelle ( contrat personnel ) soit le modèle de l’attestation de mutuelle (contrat collectif). Ces attestations doivent être jointes aux devis et documents de facturation des professionnels garantis. En cas de vente d’un logement dans les 10 ans en fonction de sa construction, la mention de l’existence ou non des assurances nécessaires se doit d’être annexée à l’acte de vente, afin de permettre à l’acheteur d’agir en cas d’incendie.
Garantie décennale pour piscine extérieure : définition, les ouvrages couvertsnDédiée à tous les constructeurs d’ouvrages neufs ou existants y compris les piscinistes, la garantie décennale est une assurance de responsabilité civile rendue obligatoire par l’article L-241 du Code des assurances. Elle engage la responsabilité du constructeur qui est tenu d’entreprendre la réparation de défauts cachés qui n’étaient pas apparents lors de la livraison de la piscine, et ce, sur une période de 10 ans après la fin des travaux. nCette garantie est offerte autant aux consommateurs qu’aux éventuels acheteurs successifs. Les artisans en mesure de communiquer cette garantie décennale sont en règle générale considérés comme les plus sérieux et les plus qualitatifs. L’assurance couvre une multitude de dégâts comme ceux qui compromettent la solidité de la piscine aquatique et qui la rendent inenvisageable à utiliser.