Nouvelle loi sur l'assurance obligatoire des architectes et autres dans la construction | Garantie Décennale


1. La responsabilité professionnelle de l'architecte, de l'arpenteur, du coordinateur de la sécurité et de la santé ou de tout autre fournisseur de services du secteur de la construction, à l'exception de la responsabilité de dix ans, doit être assurée

Tout architecte, expert en arpentage, coordonnateur de la sécurité et de la santé ou tout autre fournisseur de services du secteur de la construction qui fournit des services intellectuels lui-même ou par l'intermédiaire de ses employés nommés doit contracter une assurance couvrant leurs responsabilités professionnelles, excepté pour la responsabilité de dix ans pour les erreurs menaçant la stabilité. (Article 3)

Cette obligation d'assurance ne s'applique qu'aux personnes qui effectuent des services "intellectuels" ou principalement immatériels, conformément à la loi. Par conséquent, cela ne s'applique pas aux entrepreneurs traditionnels qui effectuent principalement des travaux de matériaux. Les bureaux d'ingénierie internes sont également explicitement exclus. D'une part, la préparation parlementaire mentionne l'expression "contractant principal" dans les "professions intellectuelles du secteur de la construction" sans préciser les obligations spécifiques de nature "intellectuelle" (ou non matérielle) qui doivent également être couvertes par une telle assurance. S'agit-il, par exemple, de l'ingénierie de détail, des dessins d'atelier, de la collaboration entre BIM ou Bouwteam, de la coordination du travail des sous-traitants, de la gestion des entreprises liées, de missions de Design & Build …? Ceci est remarquable car plus loin dans l'explication de l'avant-projet, à savoir dans l'avant-dernier point et dans la discussion avec l'art. 2, il est souligné que les contractants ne sont généralement pas couverts par cette nouvelle obligation d'assurance.

En principe, tout prestataire de services concerné relevant du champ d'application de la loi doit souscrire une assurance à titre individuel. Cependant, il est également possible de souscrire une assurance globale pour toutes les personnes assurées. (Article 8)

L'obligation d'assurer, contrairement à l'obligation d'assurer la responsabilité de dix ans, s'applique non seulement à la construction de maisons, mais à tous les travailleurs permanents, même ceux qui interviennent auprès d'un architecte ne sont pas obligatoires. Selon les préparatifs parlementaires, la construction d'une nouvelle route ou même la réalisation d'une véritable œuvre d'art entre dans le cadre de la nouvelle loi.

2. Responsabilité assurée et montant

La nouvelle loi oblige les fournisseurs de services intellectuels à s'assurer de leur responsabilité professionnelle pour les services intellectuels qu'ils fournissent, à l'exception de la responsabilité de 10 ans (article 3, paragraphe 1).

En outre, conformément à la loi, ils sont obligés de souscrire une assurance qui couvre leur responsabilité vis-à-vis des créances qui devaient être déposées dans un délai de trois ans à compter de la date d'enregistrement de leur enregistrement en tant qu'architecte ou géomètre ou de leur cessation d'activité d'un fournisseur de services intellectuels (article 3, paragraphe 2). . Cela ressemble plus à un moment qu'une autre police d'assurance.

La couverture de ces assurances ne doit pas être inférieure à 1 500 000 EUR par dommage résultant de dommages corporels, à 500 000 EUR de dommage matériel et immatériel, à 10 000 EUR de biens imposés au client. Ces montants minimaux sont les mêmes que ceux précédemment appliqués à l'assurance responsabilité civile obligatoire pour les architectes en vertu de l'ancienne loi. Il est désormais possible de définir une limite annuelle pour toutes les exigences combinées, avec un minimum de 5 000 000 EUR. (Article 4)

En outre, la loi contient également une liste exhaustive de onze réclamations pouvant être exclues de la couverture. Outre ces onze exceptions et les exceptions énoncées dans la Loi sur les assurances, l'assureur ne peut exclure d'autres dommages de la couverture. (Article 5)

Autre article intéressant: Loi flamande sur le logement Décret 2019 – Décès du locataire

3. Bureau de contrôle et de prix

Tout comme pour l'assurance responsabilité civile de dix ans, les compagnies d'assurance doivent soumettre une liste annuelle aux architectes architectes qui sont assurés auprès d'eux. Le même événement est prévu pour les experts des géomètres, avec des engagements d'alerte vis-à-vis des conseils d'experts du conseil fédéral. (Articles 12 et 13)

Les dispositions de l'agence de notation de crédit sont également extraites de la loi du 13 mai 2018. Toute personne à laquelle une couverture d'au moins trois compagnies d'assurance se voit refuser la couverture sera en mesure de présenter une demande à l'agence d'évaluation. L'agence fixera ensuite la prime elle-même, compte tenu du risque présenté par le preneur d'assurance. (Article 10)

4. Modifications de la loi sur l'assurance obligatoire de dix ans

En outre, la nouvelle loi apporte quelques modifications limitées à la loi du 31 mai 2017 sur l'assurance de responsabilité obligatoire de dix ans pour les architectes, les entrepreneurs et les autres prestataires de services (principalement les sociétés d'ingénierie).

Ainsi, la nouvelle loi définit le terme "carcasse fermée"À l'article 2. Ceci est maintenant décrit plus clairement comme:"les éléments qui contribuent à la stabilité ou à la résistance de la structure et ceux qui assurent la densité du vent et de l'eau dans la structure"C’est important, tant pour la demande de travaux à couvrir que pour les partenaires de construction.

En outre, les dommages causés par une intervention économique en faveur des victimes d'actes terroristes pourraient constituer un motif d'exclusion. En outre, l'exigence relative à l'exposition à des produits interdits est supprimée, ce qui signifie que tout dommage résultant de dommages corporels peut désormais être exclu.

Enfin, la nouvelle loi étend l’exemption à l’obligation d’assurance des prestataires de services qui s’acquittent de leurs fonctions en tant que fonctionnaires de tous les gouvernements et de tous les organismes qui en dépendent.

Quelle assurance dommage ouvrage choisir ?



Pour vos travaux, vous devez vous adresser à un professionnel couvert par une assurance de responsabilité civile décennale pour pouvoir souscrire une assurance dommage ouvrage. Vous devez selon l’article l 242 1 code des assurances du code des assurances prendre une assurance problématique ouvrage pour spécifique. L’article 242-1 du code des assurances l’oblige à souscrire une assurance sinistres ouvrage promoteur. Notre expertise dans l’assurance sinistres ouvrage est acceptée par les particuliers comme par les professionnels.
Comment réduire le prix de mon assurance problématique ouvrage ? Beaucoup de personnes désireuses de contracter une assurance problématique ouvrage se demandent de quelle manière les compagnies d’assurance calculent le montant de leur assurance. En effectivement, nombreux sont ceux qui voudraient bien savoir les critères rentrant en compte dans le calcul des primes correspondant l’assurance de telle ou telle personne. Ci-après quelques éléments de réponses à ces questions que vous vous posez sans doute et qui, nous l’espérons, vous serviront à mieux comprendre le mécanisme qui gouverne le monde des assurances. Pour plus d’actualités sur les dépenses d’une assurance dommage ouvrage, vous pouvez trouver plus de conseils sur notre page marque.

Professionnel du BTP, votre assurance civile vous incombe : soyez couvertsgrâce aux produits et aux calculettes proposées par Expert Annonce !

Assurance décennale étanchéité
Vous êtes une société exerçant les travaux d’étanchéité, un auto-entrepreneur ou artisan, couvreurs, bardeurs, façadiers, revêtisseurs-étanchéistes, Plombier, carreleur, maçonnerie, charpentier, maitre d’œuvre profitez de toute l’expérience de notre conseillé team building professionnelle. L’Assurance décennale est un contrat de base qui répond à l’obligation légale de l’Assurance prévue par la loi n°78-12 du 4 janvier 1978 à la responsabilité civile décennale dans le secteur de la construction de bâtiment et travaux publics. Le contrat vous garantit contre les conséquences pécuniaires des responsabilités que vous encourez dans l’exercice de vos ateliers reconnues, c’est une garantie qui prend en compte les particularités de votre travail en garantissant notamment les sinistres causés aux tiers et votre responsabilité civile exploitation.
Garantie décennale dommage-ouvragenL’assurance dommage-ouvrage doit obligatoirement être souscrite par le client de travaux de construction ou de gros place. beaucoup des compagnies d’assurances de particuliers, comme la Maaf, proposent ce type de contrat. Elle couvre les dommages relatifs à la garantie décennale et permet au client de ne pas attendre que le tribunal reconnaisse la responsabilité du maître d’oeuvre. nGarantie décennale du vice cachénTrois conditions sont attendues pour qualifier un défaut de vice caché. Il ne doit pas être voyant, il se doit d’être antérieur à la cession et doit rendre le bien impropre à sa destination. Pour un logement de moins de 10 ans, ces défauts sont couverts par la garantie décennale. nQue couvre la garantie décennale ? La garantie décennale couvre les dommages qui compromettent la stabilité de l’ouvrage ainsi que ceux qui le rendent impropre à sa destination. Et, en matière de logement, ceux qui le rendent inhabitable.
Garantie décennale et toiture.
Les avaries portant sur le toit seront couvertes dès lors qu’elles nuisent à l’étanchéité et causent des infiltrations d’eau.