Assurance Décenal Nos produits | Assu Dommage


La portée de l'application

  • Les structures adoptées par la loi sont des maisons qui doivent être comprises comme des bâtiments destinés à des maisons sur plus de 50% de la surface. Les hôpitaux, les logements pour étudiants, etc. sont donc exclus.
  • L'obligation d'assurance est limitée à dix ans de responsabilité en vertu des articles 1792 et 2270 du code civil néerlandais.
  • La garantie pour les dommages matériels et non matériels doit être d'au moins 500 000 €, mais peut être limitée à la valeur de reconstruction si celle-ci est inférieure à 500 000 €.
  • Les dommages esthétiques, purement immatériels et les dommages matériels inférieurs à 2 500 € ne doivent pas être couverts par l'assurance.

Le rôle de l'architecte conformément à l'obligation d'assurance

L'architecte est tenu de vérifier si tous les certificats d'assurance sont présents avant le début des travaux. Ces certificats seront remis par les entrepreneurs et les autres prestataires de services au client et à l'architecte qui, le cas échéant, en auront besoin. La loi prévoit également un contrôle de l'Office national des assurances, le prêteur lorsque le bien est financé par un contrat de crédit et le notaire lors de la vente ultérieure du bien.

Formule d'abonnement ou politique globale?

Le législateur suppose que chaque partie contractera une assurance séparément, mais a également donné la possibilité de conclure un contrat global. Cette politique globale couvrira ensuite la responsabilité décennale de tous les acteurs d'un projet de construction donné.

Quelle assurance rénovation choisir ?



L’assurance dommages-ouvrage, qu’est-ce que c’est ? L’assurance dommages-ouvrage est une assurance obligatoire que doit prendre tout maître d’ouvrage, notamment, le spécifique qui fait construire son habitation ou procède à une restauration importante ( extension, surélévation, etc. ). Cette assurance doit être souscrite avant l’ouverture du chantier ( article L. 242-1 du Code des assurances ).
Responsabilité et assurance construction : une logique de protection du consommateurnL’assurance construction a été instituée en janvier 1978 par la loi dite « loi Spinetta ». Ce système d’assurance obligatoire est à double détente : d’une part, tout constructeur ( entrepreneur, maître d’œuvre, professionnel, ou autre personne liée au maître de l’ouvrage par un contrat de louage d’ouvrage ) est soumis à la période de regime de responsabilité. le dispositif de 1978 ( articles 1792 et suivants du Code civil ) dispose qu’il est confronté à une obligation d’assurance de responsabilité décennale. La loi oblige donc aussi le constructeur à souscrire une assurance décennale pour couvrir la garantie décennale qu’il doit à son client, le maître d’ouvrage ; d’autre part, une assurance obligatoire doit également être souscrite par le chef d’ouvrage, dite assurance de dégâts ( « dommages-ouvrage » ).
La souscription de la garantie décennale et de l’assurance dommages-ouvragenSi vous devez réaliser une construction ou faire des réparations dans un bâtiment, sachez que chaque professionnel du bâtiment est dans la contrainte de souscrire une assurance garantie décennale pour intervenir sur un chantier. Sans ce contrat de mutuelle, le professionnel du bâtiment s’expose à des sanctions.
Pour trouver le bon contrat, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne de garanties décennales. Notez que si aucun n’accepte de vous assurer, vous pourrez saisir le Bureau Central de Tarification. Ce dernier imposera à un service d’assurance de vous proposer un contrat, puisque cette assurance est obligatoire. nConcernant l’assurance dommages-ouvrage, c’est au maître d’ouvrage d’y souscrire. Même si elle ne prend effet qu’à partir de la deuxième année après réception des travaux, elle doit faire l’objet d’une souscription avant le commencement de ceux-ci. pour terminer, notez que l’assurance dommages-ouvrage n’est pas une extension de garantie de l’assurance multirisque habitation, mais bien un article d’assurance particulier à part complète.

Professionnel de l’ouvrage, votre garantie décennale vous incombe : soyez couvertsgrâce aux produits et aux calculteurs proposées par Expert Annonce !

Attestation d’assurance obligatoire ?
Avant l’ouverture du chantier, le professionnel doit impérativement remettre à son client, le chef d’ouvrage, un document du contrat d’assurance en responsabilité civile décennale (RCD) qu’il a souscrit pour couvrir la garantie décennale : soit le standard de l’attestation d’assurance ( contrat personnel ) soit le format de l’attestation d’assurance (contrat collectif). Ces attestations doivent être jointes aux devis et documents de facturation des professionnels assurés. En cas de vente d’un logement dans les 10 ans en fonction de sa construction, la mention de l’existence ou non des assurances nécessaires doit être annexée à l’acte de vente, afin de permettre à l’acheteur d’agir en cas de sinistre.
Garantie décennale pour piscine aquatique : définition, les ouvrages couvertsnDédiée à tous les constructeurs d’ouvrages neufs ou existants y compris les piscinistes, la garantie décennale est une assurance de responsabilité civile rendue obligatoire par l’article L-241 du Code des assurances. Elle engage la responsabilité du constructeur qui est tenu d’entreprendre la rénovation de vices cachés qui n’étaient pas distincts lors de la livraison de la bassin aquatique, et ce, sur une période de 10 ans après la fin des travaux. nCette garantie est offerte autant à la clientèle qu’aux éventuels acheteurs successifs. Les artisans en mesure de transmettre cette garantie décennale sont généralement considérés comme les plus sérieux et les plus fiables. L’assurance couvre un certain nombre de sinistres comme ceux qui compromettent la résistance de la piscine extérieure et qui la rendent impossible à utiliser.