Dix ans de garantie: requis pour ce qui fonctionne? | Assurance Rénovation


© Fotolia.

Quelle est la garantie de 10 ans?

La garantie de dix ans est une assurance qui oblige le professionnel (entrepreneur, développeur, architecte, …) à réparer le défauts ou défauts de structure, ce qui peut arriver dans 10 ans après la fin d'un chantier de construction.

La garantie de 10 ans commence à compter de la réception du projet.

>> Pour en savoir plus: La garantie de 10 ans sur 5 questions

Recevez des demandes de travail spéciales tous les mois!

Quels sont les dommages couverts par la garantie de 10 ans?

Article 1792 du code civil La garantie de dix ans couvre les dommages graves:

  • qui l'affectent stabilité de la structure (risque d'effondrement, manque de fuite …),
  • ça fait du bien impropre à l'usage auquel elle est destinée, c’est-à-dire la propriété de propriétaires ou de locataires (corrosion des conduites, isolation thermique ou acoustique défectueuse, pénétration de l’eau,…).
  • qui affectent composants d'équipement inséparables (tuiles, installation de chauffage incorporée à la maçonnerie …).

Comment savoir si le composant de l'équipement est inséparable ou non? C'est la loi qui dit:

"Un équipement est considéré comme un corps indissociable avec l’une des structures de durabilité, de fondation, de cadre, de clôture ou de toit lorsque son enlèvement, son démantèlement ou son remplacement ne peut avoir lieu sans altération ni dommage. (Article 1792 du code civil).

Pour couvrir cette garantie, vous devriez, en tant que personne, souscrire une assurance dommages. Pour sa part, le constructeur doit souscrire une assurance décennale.

Quel est le travail soumis à la garantie de dix ans?

Tous les travaux de construction et de rénovation sont soumis à la garantie de 10 ans.

Par conséquent, cela comprend:

  • la coque (murs, charpente, toit),
  • les raisons (réparer une tuile par exemple),
  • chauffage,
  • la construction d'une piscine,
  • la construction d'une terrasse,
  • la construction d'une serre,
  • l'installation d'une clôture de jardin,
  • le projet d'élargissement et de levage, …

La liste n'est bien entendu pas exhaustive.

La jurisprudence inclut également un certain nombre d'affaires impliquant une garantie de dix ans.

Exemple:

Les équipements installés dans un bâtiment existant (par exemple, une pompe à chaleur) peuvent être couverts par une garantie de 10 ans s’ils présentent des dysfonctionnements rendant la construction inhabitable. Peu importe que cet équipement soit séparable ou non du livre (Cour suprême, Chambre politique 3, 15 juin 2017, 16-19,640, publiée dans le bulletin).

Quelle assurance Bâtiment/Travaux Public choisir ?


Qui doit prendre l’assurance dommages ouvrage ? Le maître d’ouvrage, c’est-à-dire toute personne ou morale qui, agissant en qualité de propriétaire, de vendeur ou de mandataire du propriétaire de l’immeuble, fait réaliser les travaux. nnLe promoteur immobilier ou le vendeur. Il doit prendre cette assurance au bénéfice des propriétaires successifs. la loi concerne les promoteurs aussi bien professionnels qu’occasionnels.
Le maître d’ouvrage
Il est concerné s’il traite directement avec l’architecte et l’entrepreneur ou s’il bâti son habitation lui-même. Le constructeur de maisons individuellesnLa loi l’oblige à préciser, dans le contrat de construction conclu avec le chef d’ouvrage, le modèle de l’assurance dommages ouvrage. À défaut d’obtention de cette assurance dans le délai mentionné dans le contrat de construction de maison , toutes les sommes versées doivent être remboursées au maître d’ouvrage. Le prêteur ne peut émettre une offre de prêt exempte de toutes avoir vérifié que le contrat comprend les mentions nécessaires relatives à cette assurance.
La souscription de la garantie décennale et de l’assurance dommages-ouvragenSi vous devez réaliser une construction ou faire des réparations dans une maison, sachez que chaque professionnel du bâtiment est dans l’obligation de souscrire une assurance garantie décennale pour intervenir sur un chantier. Sans ce contrat de mutuelle, le professionnel du bâtiment s’expose à des sanctions.
Pour trouver le bon contrat, vous pouvez utiliser un comparateur en ligne de garanties décennales. Notez que si aucun n’accepte de vous assurer, vous pourrez saisir le Bureau Central de Tarification. Ce dernier imposera à un service d’assurance de vous proposer un contrat, puisque cette assurance est obligatoire. nConcernant l’assurance dommages-ouvrage, c’est au maître d’ouvrage d’y souscrire. Même si elle ne prend effectivement qu’à partir de la seconde année après livraison des travaux, elle doit faire l’objet d’une souscription avant le commencement de ceux-ci. enfin, notez que l’assurance dommages-ouvrage n’est pas une extension de garantie de l’assurance multirisque habitation, mais bien un article de mutuelle spécialisé à part intégrale.

Professionnel du bâtiment, votre assurance civile vous incombe : soyez sécurisésgrâce aux produits et aux calculteurs proposées par Expert Annonce !

Assurance décennale étanchéité
Vous êtes une société exerçant les travaux d’étanchéité, un auto-entrepreneur ou artisan, couvreurs, bardeurs, façadiers, revêtisseurs-étanchéistes, Plombier, carreleur, maçonnerie, charpentier, maitre d’œuvre profitez de toute l’expérience de notre équipe perso. L’Assurance décennale est un contrat de base qui répond à l’obligation légale de l’Assurance prévue par la loi n°78-12 du 4 janvier 1978 relative à la responsabilité civile décennale dans le domaine de la construction de bâtiment et travaux publics. Le contrat vous assure contre les conséquences pécuniaires des responsabilités que vous encourez dans l’exercice de vos challenges professionnelles, c’est une garantie qui prend en compte les particularités de votre travail en garantissant notamment les dégâts causés aux tiers et votre responsabilité civile exploitation.
Garantie décennale pour piscine : définition, les ouvrages couvertsnDédiée à tous les constructeurs d’ouvrages neufs ou existants y compris les piscinistes, la garantie décennale est une assurance de responsabilité civile rendue obligatoire par l’article L-241 du Code des assurances. Elle engage la responsabilité du constructeur qui est tenu d’entreprendre la réparation de vices cachés qui n’étaient pas visibles lors de la livraison de la piscine intérieure, et ce, sur une période de dix ans après la fin des travaux. nCette garantie est offerte autant à la clientèle qu’aux éventuels acquéreurs successifs. Les artisans en mesure de présenter cette garantie décennale sont généralement considérés comme les plus sérieux et les plus fiables. L’assurance couvre un certain nombre de dégâts comme ceux qui compromettent la résistance de la piscine aquatique et qui la rendent inenvisageable à utiliser.