Vengo – Termes et conditions | Assurance BTP


Vengo n'est pas responsable des dommages directs, indirects, accessoires, exemplaires, punitifs ou consécutifs, ni des pertes de profits, des données, des blessures corporelles ou des dommages matériels directement ou indirectement liés aux événements suivants:

L'utilisation de l'Application ou l'impossibilité de l'utiliser, y compris les dommages causés par un logiciel malveillant, un virus, l'inexactitude ou le caractère incomplet des informations ou de l'application, sauf si ces dommages sont dus à une intention ou à une négligence grave de Vengo.

Utilisation de moyens de communication électroniques avec l'Application ou incapacité à l'utiliser, y compris, sans toutefois s'y limiter, les dommages causés par une défaillance ou un retard dans la livraison des messages électroniques, l'interception ou la manipulation de messages électroniques par des tiers ou par des programmes informatiques utilisés pour les messages électroniques et la transmission de virus.

Saisie erronée des données par le client final ou le transporteur, notamment une confirmation erronée des spécifications de la licence, des dimensions et du poids des marchandises, de la capacité du moyen de transport et des délais de livraison.

Les services de transport fournis par le fournisseur de transport, ou des actions, activités, actions ou comportements et / ou une négligence de la part du fournisseur de transport. Toutes les plaintes concernant les services de transport émanant du fournisseur de transport doivent donc être adressées au fournisseur de transport. Vengo peut exiger que l'envoi soit arrêté immédiatement si l'on soupçonne un dommage quelconque, quelle qu'en soit l'origine.

Créances et / ou dettes sociales, fiscales et fiscales au sens le plus large inclus – de ou vis-à-vis de l'Utilisateur, du Transporteur ou du Client final du fait de l'utilisation de l'application ou de la prestation du service et du sens le plus large.

Confiance incorrecte dans le partage de la législation financière.

Absence de déclaration d'activités conformément à la réglementation relative au statut social des travailleurs indépendants.

Sans préjudice des dispositions des présentes conditions générales et dans la mesure permise par la loi, la responsabilité totale de Vengo ne pourra en aucun cas excéder 500,00 euros et en aucun cas être limitée au montant correspondant dans la devise utilisée par le client final. pour le paiement des services de transport à Vengo.

La qualité des services de transport demandés par le biais de l'utilisation du programme ou du service incombe entièrement au transporteur, qui fournit en fin de compte de tels services de transport au client final.

Le client final est responsable des coûts de réparation pour les dommages ou le nettoyage nécessaire du véhicule et des biens du transporteur résultant du transport du bien demandé si les dommages ou le nettoyage nécessaire dépassent les limites de transport normales.

Les utilisateurs s’engagent à remplacer Vengo et ses dirigeants, administrateurs, employés et mandataires dans le remplacement de toutes réclamations, réclamations, pertes, obligations et dépenses (y compris les honoraires d’avocat) en raison ou liées à:

Votre utilisation du programme ou du service ou des services ou des biens obtenus grâce à l'utilisation du programme ou du service;

Violation de l'un de ces termes et conditions;

L'utilisation du contenu utilisateur par Vengo; ou

Violation des droits de tiers.

En aucun cas, le programme et / ou la plate-forme ne doivent être utilisés pour les marchandises dangereuses (telles que définies dans la réglementation sur le transport des produits dangereux, y compris ADR, CMR, code IMDG, IATA) et les autres marchandises devant être transportées (également supra).

Dans chaque scénario, le client final exclut Vengo et / ou le transporteur, sans exception de la garantie en réparation des dommages, pertes et / ou dommages résultant directement ou indirectement de:

Absence de client final ou de son représentant désigné pour établir le connaissement et indiquer sur celui-ci que le transport est soumis aux dispositions de la Convention CMR au sens de l'art. 7 paragraphe 3 de ce traité.

Les intentions et les fautes graves du client final et, par extension, sont les gestionnaires, les chefs d’entreprise, les membres du conseil d’administration et les partenaires.

Guerre, guerre civile, révolution, mythe, rébellion ou troubles civils qui en découlent ou tout acte hostile commis par ou contre une force de guerre; le détournement, la saisie, le jugement, l'exécution ou la détention à la suite des événements mentionnés ci-dessus, ainsi que les conséquences de celui-ci et de toute tentative de le faire; mines, torpilles, bombes ou autres armes de guerre abandonnées.

Stricter, agitateurs ou personnes qui participent à une rampe, une exclusion ou une émeute provoquée par des conflits du travail, à condition que ceux-ci fassent partie des employés du client final.

Le non-respect flagrant des réglementations légales et administratives spécifiques au transport de marchandises pour le compte de, empêchant ainsi le transport normal.

Non-respect des exigences de l’ADR (Convention européenne sur le transport international de marchandises dangereuses par route) ou de l’Accord ATP (Accord relatif au transport international d’aliments non permanents) qui menacent la sécurité des marchandises.

Mise au point d’armes ou d’équipements destinés à exploser en raison de modifications structurelles du noyau nucléaire.

Préparation du combustible nucléaire, des produits radioactifs et des déchets radioactifs ou de toute autre source de rayonnements ionisants.

Flexibilité (dommages ou pertes dus à un incendie, à la foudre, à une explosion ou à une collision d’un aéronef) pendant le stockage / le transfert dans le dépôt.

Les différences de stock et / ou simples disparaissent.

Saisie, confiscation, amendes, violations des règlements administratifs légaux, contenu douanier ou autre gouvernement reconnu ou inconnu.

Contrebande, commerce interdit ou illégal, fausse déclaration.

Perte d'usage, non-respect des délais et tous autres dommages indirects.

Influence de la température et / ou de l'humidité dans l'air, défaut propre.

Modification du noyau atomique, radioactivité, production de rayons ionisants – par exemple, explosions nucléaires – rayonnements de substances radioactives ou de machines d'accélération atomique, chauffage anormal d'une centrale nucléaire.

Dysfonctionnement ou dysfonctionnement des machines et / ou équipements pour le transport de marchandises sous température contrôlée et / ou isolation thermique, si sa durée est inférieure à 8 heures consécutives.

Quelle assurance Bâtiment/Travaux Public choisir ?


Qui doit souscrire l’assurance dégâts ouvrage ? Le maître d’ouvrage, c’est-à-dire toute personne physique ou morale qui, agissant en qualité de propriétaire, de vendeur ou de mandataire du propriétaire de l’immeuble, fait procéder aux travaux. nnLe promoteur immobilier ou le vendeur. Il doit souscrire cette assurance au bénéfice des propriétaires successifs. la loi touche les promoteurs aussi bien professionnels qu’occasionnels.
Le maître d’ouvrage
Il est concerné s’il traite directement avec l’architecte et l’entrepreneur ou s’il élaboré son domicile lui-même. Le constructeur de maisons individuellesnLa loi l’oblige à préciser, dans le contrat de construction conclu avec le maître d’ouvrage, le modèle de l’assurance sinistres ouvrage. À défaut d’obtention de cette assurance à la date prévue par le contrat de construction de maison individuelle, toutes les sommes versées doivent être remboursées au maître d’ouvrage. Le prêteur ne peut émettre une offre de prêt exempte de toutes avoir vérifié que le contrat comprend les mentions obligatoires relatives à cette assurance.
Comment déclarer le sinistre à votre service d’assurance dommages-ouvrage ? nPour mettre en loisir votre assurance dommages-ouvrage, vous devez obligatoirement déclarer le sinistre à votre assureur, qu’il s’agisse de nouveaux désordres ou de l’aggravation de désordres anciennement déclarés ( comme des crevasses ). Attention : Vous disposez d’un délai maximum de deux ans à compter de la survenance ou de la connaissance du problématique, pour le déclarer. par contre, vous ne pourrez être indemnisé ( on parle de « prescription biennale » ). nnVous pouvez cependant interrompre le délai de prescription médical en envoyant une lettre recommandée avec accusé de livraison à votre service d’assurance. Votre déclaration d’incendie doit a minima avoir : – Le numéro du contrat de mutuelle et le cas échéant, celui de l’avenant, – Le nom du propriétaire de l’ouvrage endommagé, – L’adresse de l’ouvrage cassé, – La date de la réception ou à manque, la date de première occupation de l’ouvrage, – La date d’apparition et la description des sinistres, – La copie de la mise en demeure adressée au constructeur si les dommages apparaissent l’année de parfait achèvement.

Professionnel du BTP, votre responsabilité civile vous incombe : soyez rassurésgrâce aux produits et aux calculettes proposées par Expert Annonce !

Le contrat a pour objet d’assurer en dehors de toute recherche de responsabilité, le coût de la totalité des travaux de rénovation des désordres de nature décennale affectant l’ouvrage réalisé, dont le constructeur est responsable. Ce qui contient les travaux de démolition, de déblaiement, de accumule ou de déassemblage. L’assurance construction indemnise aussi les conséquences des désordres pour les constructions neuves. En ce qui concerne les désordres affectant les existants (qui sont spécifiquement indivisibles avec la construction neuve), l’assurance décennale assume les travaux de réparation pour les désordres de nature décennale et l’assurance responsabilité civile de l’entrepreneur indemnise les conséquences de ces désordres.
Le statut auto-entrepreneur est un statut allégé sur le plan social et fiscal. Néanmoins ce régime particulier ne vous soustrait pas à la contrainte légal de souscrire à une garantie décennale, également appelée assurance décennale, Responsabilité Civile décennale ou même assurance construction. Zoom sur l’assurance décennale auto-entrepreneur. nPendant 10 ans après la livraison, l’intervenant dans la construction est responsable envers le maître de l’ouvrage des défauts ou malfaçons des composants qui déterminent indissociablement corps avec l’édifice, y compris ceux émanant d’un vice du sol.