Responsabilité décennale (10 ans de responsabilité) | Assurance BTP


dommages 10 ans de responsabilité 10 ans de dommages

Le tribunal civil néerlandais détermine, pour des raisons de sécurité publique, que le contractant et l'architecte resteront responsables pendant dix ans à compter de l'achèvement des travaux. graves erreurs, visible ou caché, qui menace la stabilité du bâtiment ou une partie importante du bâtiment. Cette responsabilité est traditionnellement appelée "responsabilité de dix ans".

Cette responsabilité de 10 ans est basée sur:

  • art. 1792 B.W.: "Si un bâtiment Mis en place à prix fixe, il est totalement ou partiellement annulé par un vice de construction. Bien que l'agriculture ne soit pas adaptée, son architecte et son contractant en sont responsables pendant 10 ans. "
  • art. 2270 B.W.: "Après 10 ans, les architectes et les entrepreneurs ont été déchargés de leurs responsabilités en ce qui concerne excellent travail comme ils ont joué ou conduit. "

La responsabilité du service est de dix ans et l'architecte est d'ordre public, donc les parties sont présentes pas peut différer de. Après tout, le législateur a prévu le système d'indemnisation non seulement pour protéger les intérêts du client, mais aussi et surtout pour protéger la sécurité publique. Toute construction silencieuse est un danger permanent pour la sécurité publique et la paix sociale.

Un défaut de construction ou de sous-sol doit donc survenir dans les 10 ans suivant la livraison finale ou la livraison préliminaire (si le début de l'obligation de dix ans commence contractuellement avec la livraison préliminaire). Après la période de 10 ans, la responsabilité de l'entrepreneur et de l'architecte cesse, même si les travaux de construction prennent fin par la suite.

Dans le cas d'une responsabilité de dix ans, si la faute de l'entrepreneur n'est pas suspectée, le client doit prouver la faute de l'entrepreneur.
En pratique, l’existence d’une faute ne peut généralement être démontrée que par la compétence.

la mal peut inclure:

  • une version qui ne respecte pas les règles de la profession
  • une version qui ne correspond pas aux spécifications
  • traitement des matériaux défectueux

Si une défaillance est détectée chez plusieurs membres du personnel du bâtiment, une division des responsabilités peut être opérée.

Contrôle d'assurance / décennies

Cette assurance de l'obligation de dix ans de l'entrepreneur et de l'architecte (en vertu de la loi Breyne, cette responsabilité s'applique également au promoteur immobilier) peut être un ajout est évalué sur unlle Bancien site Risico – assurance (police ABR) qui fournit une couverture pendant la phase de construction.

10 ans de responsabilité contractuelle / architecte (assurance de contrôle) garantit pour un travail spécifique pendant 10 ans la responsabilité contractuelle des concepteurs (architectes, bureaux d'études et bureaux d'études) et des contractants (contractants principaux et sous-traitants) après la fin des travaux sur la base des travaux. Articles 1792 et 2270 du Code civil néerlandais Cette Garantie couvre les dommages à la structure elle-même (gros œuvre et / ou finition). En outre, les dommages indirects sont souvent couverts, ainsi que les responsabilités non contractuelles de ces personnes sur la base des articles 1382 à 1386 du code civil belge, à la suite d'une réclamation assurée en vertu de la garantie à dix ans. L'obligation envers le donneur d'ordre sur le fondement de l'article 544 du code civil belge en raison d'un malaise anormal chez les voisins peut également être assurée. L'assurance de contrôle a pour fonction particulière que la couverture dépend de l'intervention d'un organisme de contrôle indépendant. De plus, seuls les dommages liés à l’une des activités inspectées sont assurés. La couverture peut être fournie (économiquement) pour des bâtiments moins vastes sans vérification ou avec un contrôle limité. Fondamentalement, le retrait de cette assurance nécessite que vous souscriviez à une assurance ABR.

Lisez aussi les articles:
Construction – Livraison préliminaire et livraison finale
Surcharge du voisin? Responsabilité incorrecte, article 544 du droit civil belge.

Quelle assurance rénovation choisir ?


Qui doit souscrire l’assurance dommages ouvrage ? Le maître d’ouvrage, c’est-à-dire toute personne ou morale qui, agissant en qualité de propriétaire, de vendeur ou de mandataire du propriétaire de l’immeuble, fait faire faire les travaux. nnLe promoteur immobilier ou le vendeur. Il doit souscrire cette assurance au bénéfice des propriétaires successifs. la loi concerne les promoteurs aussi bien professionnels qu’occasionnels.
Le maître d’ouvrage
Il est concerné s’il parle directement avec l’architecte et l’entrepreneur ou s’il élaboré son logement lui-même. Le constructeur de maisons individuellesnLa loi l’oblige à remarquer, dans le contrat de construction conclu avec le maître d’ouvrage, le modèle de l’assurance sinistres ouvrage. À défaut d’obtention de cette assurance à la date prévue par le contrat de construction de individuelle, toutes les sommes versées doivent être remboursées au maître d’ouvrage. Le prêteur ne peut émettre une offre de prêt exempte de toutes avoir vérifié que le contrat comprend les mentions obligatoires relatives à cette assurance.
Comment déclarer le sinistre à votre service d’assurance dommages-ouvrage ? nPour mettre en loisir votre assurance dommages-ouvrage, vous devez obligatoirement déclarer le sinistre à votre service d’assurance, qu’il s’agisse de nouveaux désordres ou de l’aggravation de désordres anciennement déclarés ( comme des crevasses ). Attention : Vous disposez d’un délai maximum de deux ans à compter de la survenance ou de la connaissance du dommage, pour le déclarer. a défaut, vous ne pourrez être indemnisé ( on parle de « prescription biennale » ). nnVous pouvez cependant interrompre le délai de prescription en envoyant une lettre conseillée avec accusé de livraison à votre service d’assurance. Votre déclaration d’incendie doit a minima avoir : – Le n° du contrat d’assurance et le cas échéant, celui de l’avenant, – Le nom du propriétaire de l’ouvrage cassé, – L’adresse de l’ouvrage endommagé, – La date de la livraison ou à manque, la date de première occupation de l’ouvrage, – La date d’apparition et la description des sinistres, – La copie de la mise en demeure adressée au constructeur si les dommages apparaissent pendant l’année de parfait achèvement.

Professionnel de l’ouvrage, votre garantie décennale vous incombe : soyez rassurésgrâce aux produits et aux simulateurs proposées par Expert Annonce !

Assurance décennale étanchéité
Vous êtes une société exerçant les travaux d’étanchéité, un auto-entrepreneur ou artisan, couvreurs, bardeurs, façadiers, revêtisseurs-étanchéistes, Plombier, carreleur, maçonnerie, charpentier, maitre d’œuvre profitez de toute l’expérience de notre conseillé team building professionnelle. L’Assurance décennale est un contrat de base qui répond à la contrainte légale de l’Assurance prévue par la loi n°78-12 du 4 janvier 1978 à la responsabilité civile décennale dans le domaine de la construction de bâtiment et travaux publics. Le contrat vous assure contre les conséquences pécuniaires des responsabilités que vous encourez dans l’exercice de vos activités professionnelles, c’est une garantie qui prend en compte les spécificités de votre profession en garantissant notamment les dommages causés aux tiers et votre responsabilité civile exploitation.
Le statut auto-entrepreneur est un statut allégé sur le plan social et fiscal. Néanmoins ce régime spécialisé ne vous soustrait pas à la contrainte légal de prendre une garantie décennale, aussi appelée assurance décennale, Responsabilité Civile décennale ou même assurance construction. Zoom sur l’assurance décennale auto-entrepreneur. nPendant 10 ans après la livraison, l’intervenant dans la construction est responsable envers le maître de l’ouvrage des vices ou malfaçons des composants qui déterminent indissociablement corps avec l’édifice, y compris ceux venant d’un vice du sol.